Enjeux et ressources de notre discipline pour réfléchir après les événements du 7 au 11 janvier Des ressources pédagogiques pour observer, comparer, lire, comprendre, chercher, échanger, délibérer

Notre discipline, parce qu’elle travaille la langue, parce qu’elle transmet des textes qui donnent à interroger la place de l’Homme dans le monde, contribue fortement à construire du sens pour et avec nos élèves.

Sur le plan didactique, l’enseignement des Lettres doit privilégier une approche humaniste qui favorise l’accès au sens des textes et le « vivre ensemble »."Le passé est un autre pays, on y fait les choses différemment" (Le Messager, Hartley) : voilà pourquoi le professeur doit assurer une médiation entre ce que l’élève d’aujourd’hui comprend et les visions de l’Homme et du monde que la littérature transmet. C’est pourquoi, le travail sur la langue, et particulièrement le lexique, s’impose comme une nécessité pour faire accéder les élèves à la pensée de l’autre.

Les professeurs trouveront ici à leur disposition :
- des documents publiés sur le site académique et EDUSCOL, suite à l’actualité tragique
- des articles d’universitaires,
- une bibliographie proposée par eux,
- un recensement d’articles de la Page des lettres et d’autres sites de référence qui peuvent nourrir leur réflexion pédagogique.
Cette base de données est amenée à s’enrichir.

Pistes de réflexion :

  • Une conférence de Dominique Viart : « Quand l’écriture fait savoir. Contribution à une histoire des relations entre sciences humaines et littérature », Romanistische Zeitschrift für Literaturgeschichte / Cahiers d’Histoire des Littératures Romanes, n°34. 3/4. Heidelberg, Allemagne, 2010, pp. 491-505
  • Une réflexion sur la morale laïque à l’école par Frédérique Leichter-Flack, maître de conférence en littérature comparée, université Paris ouest Nanterre la Défense. Paru dans Double défi pour l’école laïque : enseigner la morale et les faits religieux (dir. I. Saint Martin et P. Gaudin), Riveneuve éd / IESR/EPHE, 2014.
  • Bibliographie :

La Revue des Sciences Humaines, dirigée par Dominique Viart : « La Valeur », RSH, n°283, 2006

• Revue Modernité, dirigée par D. Rabaté :
- « L’art et la question de la valeur », n°25, 2007
- « Le lecteur engagé. Critique, enseignement, Politique », n°26, 2007,
- « En quel nom parler ? », n°31, 2010

• Frédérique Leichter-Flack, Le Laboratoire des cas de conscience, Alma éd, 2012. Cet ouvrage défend l’idée d’un réinvestissement de la littérature dans le débat public et en particulier, sa capacité à penser les enjeux éthiques contemporains à partir de relectures des grands textes. L’auteur étudie dans ce livre un certain nombre de dilemmes entre déontologie et utilitarisme, notamment autour du terrorisme ou de la prise d’otages, à partir d’œuvres littéraires.

Comment les médias nous parlent (mal), de Mariette Darrigrand

Pistes de travail :

La violence, le fanatisme dans la littérature

L’éducation aux médias, la liberté d’expression

Le vocabulaire - la lexiculture

Les événements récents ont souvent révélé chez nos élèves un écueil dans le vocabulaire employé pour mettre des mots sur ce qui s’était passé et sur leurs prises de position. Travailler le lexique de manière diachronique, mettre en lien des mots, les hiérarchiser, créer des réseaux de vocabulaire sont des démarches essentielles que le professeur de français a la responsabilité de mettre en oeuvre. Vous trouverez ci-dessous des exemples de travaux où le vocabulaire a été travaillé à différents niveaux.

La découverte de l’autre / l’altérité

La question du spectacle et du spectaculaire

Thème d’étude des BTS en 2009, la question du spectacle et du spectaculaire s’impose à qui réfléchit sur notre société contemporaine.
https://lettres.ac-versailles.fr/spip.php?article852
- Faut-il craindre le pouvoir des images sur les individus ou se réjouir de leur pouvoir à faire partager, à faire agir ?
On trouvera sur le BO quelques ressources problématisées pour aborder cette question.

Rire, pour quoi faire ?

Thème d’étude au programme des BTS en 2010 - 2011.
BO (n°12 du 25 mars 2010) http://www.education.gouv.fr/cid50872/esrs1005322n.html
En 2010, cette question a fait l’objet d’un travail particulier en BTS. Les problématiques mises en oeuvre dans le cadre de cette étude peuvent nous aident à mieux saisir les enjeux de cette notion. Le BO comporte de nombreuses indication bibliographiques, pistes de problématisation, questionnement sur le vocabulaire..
- Du rire collectif au rire d’exclusion. La capacité des humoristes à porter un autre regard sur nous-mêmes. Le rire refuge salutaire qui permet de mettre une barrière entre le mode et soi.
Manifestation de sagesse individuelle et collective, rire ne permet-il pas en définitive de se construire ?

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)