Ecrire avec son dictionnaire numérique personnel

, par BACH Sarah

1) Le projet

Le travail est mené de manière filée sur l’année. Il peut être réalisé avec tous les niveaux de classe. Il s’agit de faire réaliser aux élèves un dictionnaire numérique personnel et intelligent, dont ils pourront se resservir lors des exercices d’écriture en classe ou à la maison. Par intelligent, nous entendons un dictionnaire dont le classement ne soit pas uniquement alphabétique, mais puisse être modulé en fonction des besoins liés aux contraintes de la production écrite et des besoins des élèves. Ainsi, on peut imaginer une multiplicité de classements, dont un par thème, par niveau de langue, par syllabe finale, etc..

Ce travail permet de réunir et de réinvestir les temps de vocabulaire qui émaillent l’année. Il permet de travailler aussi bien la connaissance pure du lexique que sa réappropriation. La création d’un dictionnaire personnel permet de rendre plus efficace le travail du vocabulaire, en ciblant les besoins propres de chaque élève. Enfin, cet outil vise à faciliter le travail d’écriture en offrant aux élèves une base de donnée de vocabulaire « intelligente », dans laquelle le classement n’est plus seulement alphabétique : ainsi, lors de l’écriture de poèmes rimés, par exemple, le classement par syllabe finale s’avère utile. Il en va de même du classement par thème lors d’un travail, par exemple, sur le souvenir d’enfance.

2) Les activités

Ce travail suppose comme prérequis de savoir créer et gérer l’utilisation d’un blog, notamment les tags et les catégories.
Avant de lancer le travail, créer un blog de classe ou un blog personnel par élève. Intégrer, en guise de catégories du blog, les différentes lettres de l’alphabet.

Activités :
Avec une fréquence régulière, demander aux élèves de choisir un certain nombre de mots parmi le vocabulaire étudié en classe (limiter ce choix à quelques mots).
Sur leur blog personnel (ou sur le blog de classe), les élèves créent un nouveau billet par mot de vocabulaire choisi.

  • Titre du billet : le mot de vocabulaire
  • Contenu du billet : la définition du mot (reformulée par l’élève), sa nature grammaticale, certains mots de la même famille
  • Catégorie : l’initiale du mot
  • Tags : le niveau de langue du mot, la syllabe finale, les champs lexicaux auquel il se rapporte, etc...

Les tags du blog, modulables à l’infini, permettent de créer des classements variés qui rendent le dictionnaire « intelligent ». On peut ainsi imaginer, en plus des regroupements proposés au-dessus, un regroupement par séquence pédagogique, ou par classe grammaticale.
Lors des exercices d’écriture en classe ou à la maison, les élèves ont accès à leur dictionnaire, qui devient une banque de donnée de vocabulaire pratique à utiliser pour les élèves.
Afin de compléter l’usage du blog, celui-ci peut également devenir le support du réinvestissement du vocabulaire par le biais des commentaires. Les élèves peuvent entrer en commentaires des phrases dans lesquelles ils réinvestissent le mot de vocabulaire du billet. Les élèves commentent leur propre blog, mais aussi ceux de leurs camarades.

Remarque

Si le travail plaît aux élèves en début d’année, tenir la réalisation du dictionnaire sur la durée est fastidieuse. Le professeur ne doit pas hésiter à rappeler fréquemment aux élèves qu’ils doivent alimenter leur blog. On peut également envisager d’évaluer ce travail, afin de rendre plus forte la contrainte de sa tenue tout au long de l’année.

3) Médiathèque

Dictionnaire numérique du CLG Henri Wallon : http://blog.crdp-versailles.fr/gargesparisroubaix/index.php/

Sarah BACH, professeur au collège Henri Wallon de Garges-lès-Gonesse (95)

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)