L’enquête policière : une méthode d’apprentissage Le Nom de la Rose : lire le monde comme un livre, lire le livre comme un monde

, par SIMONOT Mélinée

Le projet

La mise en place du socle commun de connaissances et de compétences valorise autant l’acquisition d’une culture solide que l’apprentissage de méthodes de travail rigoureuses pour construire, enrichir et faire valoir cette culture. Or c’est souvent dans l’acquisition de méthodes que les élèves rencontrent le plus de difficultés. Cette séquence sur le récit policier a d’abord été conçue comme une méthodologie pour la lecture et la compréhension d’une œuvre (littéraire ou artistique) par analogie avec la démarche expérimentale mise en oeuvre lors d’une enquête. Le recours à cette méthode d’investigation caractéristique du genre policier permet également d’aborder des compétences et connaissances du socle en matière de maîtrise de la langue, de culture humaniste et de culture scientifique et technique.

Plus précisément, cette séquence cherche à développer plusieurs compétences liées au socle commun :

Compétence 1 : « Maîtrise de la langue française » :

- Analyser les éléments grammaticaux d’une phrase afin d’en éclairer le sens ;
- Dégager l’idée essentielle d’un texte lu ou entendu ;
- Rédiger un texte cohérent, correctement ponctué, en respectant les consignes ;
- Utiliser les principales règles d’orthographe lexicale ou grammaticale.
- Répondre à une question par un phrase complète.
- Manifester sa compréhension de textes variés.
- Reformuler les propos d’un tiers et prendre part à un débat.

Compétence 3 : « Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique »

- Extraire d’un document papier, d’un fait observé les informations utiles ;
- Raisonner, argumenter, pratiquer une démarche expérimentale.

Compétence 4 : « Maîtrise des technologies usuelles de l’information et de la communication »

- S’approprier un environnement informatique de travail
- Adopter une attitude responsable

Compétence 5 : « Culture humaniste »

- Avoir des repères historiques et littéraires
- Lire et utiliser différents langages

Le support : le film de J.-J. Anneau, Le Nom de la Rose

Le support de cette séquence est l’adaptation filmique du livre d’Umberto Eco Le Nom de la Rose par Jean-Jacques Anneau. L’enseignant a fait le choix de cette oeuvre cinématographique comme support de la séquence pour deux raisons :
1) La méthode de l’enquête s’appuie sur une observation essentiellement visuelle des phénomènes. A ce titre, l’étude d’un film rend concrète cette observation visuelle.
2) L’histoire se passe au coeur du Moyen-Âge, période auquel s’attache le programme de la classe de cinquième. Le film de J.-J. Anneau permet de découvrir la vie au sein d’une abbaye, le travail des moines copistes et enlumineurs, l’histoire du livre. Il complète l’étude du roman de chevalerie en dévoilant un autre aspect de la vie au Moyen-Âge.

La séquence

La démarche

Grâce à l’analyse de la démarche expérimentale à partir de l’une des scènes du film, les élèves sont incités à réfléchir par analogie et à éprouver la légitimité de l’utilisation de cette méthode en lecture, en orthographe et en grammaire. L’enseignant leur apprend à respecter une première phase d’observation qui permet de récolter des indices. L’enseignant insiste ensuite sur la nécessaire formulation d’hypothèses, puis sur leur vérification par des preuves qui amène à une conclusion.
Cette méthode observation-hypothèse-vérification-conclusion sera appliquer tout au long de l’année pour l’étude des textes, les leçons de grammaire et d’orthographe. L’enseignant a donc choisi d’en faire la première séquence de l’année.

Les annexes

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)