Croiser histoire littéraire et histoire des arts grâce à la notion d’héritage en classe de sixième

, par SIMONOT Mélinée

Le programme de la classe de sixième en français et en histoire-géographie nous invite à remonter aux sources de la culture européenne, à explorer ses racines. Il propose aux élèves un parcours historique, littéraire et culturel à travers notre passé. La notion d’héritage est donc un élément clef pour construire une progression pédagogique en sixième. L’objectif est de donner aux élèves un certain nombre de référents culturels fondamentaux afin de leur offrir les éléments essentiels d’une culture commune, de leur donner matière à discourir et à penser, d’éveiller et de structurer leur imaginaire (notamment par la connaissance de schémas mythiques). Le professeur construit à cet effet un cheminement littéraire réfléchi à travers les textes fondateurs de la littérature et de la culture européennes :
- l’Iliade, l’Odyssée, l’Enéide et les Métamorphoses qui témoignent de notre dette culturelle et linguistique envers la civilisation gréco-romaine ;
- la Bible, hypotexte majeur de la civilisation judéo-chrétienne ;
- les contes aux sources de la culture populaire.

Cette notion d’héritage culturel présente deux avantages pour l’enseignant. D’une part, elle permet d’éviter l’écueil qui consiste à expliquer à des élèves de confessions religieuses variées, voire sans confession particulière, l’intérêt de la lecture de textes bibliques. D’autre part, elle offre de nombreuses possibilités de croiser histoire des arts et histoire littéraire.

1) en engageant les élèves à réfléchir sur des constructions imaginaires communes aux différentes civilisations dont il est question dans les programmes d’histoire et de français afin qu’ils appréhendent la persistance de certains motifs et du même coup la continuité qui existe entre les cultures et les imaginaires de ces différentes civilisations.

Exemple :

L’étude des représentaions de l’au-delà

Partons de l’étude de la nekyia au chant XI de l’Odyssée. Les élèves relèvent dans un premier temps les termes qui, dans l’extrait, figurent une géographie des enfers grecs. Cet exercice de confrontation au texte permet de réaliser un travail approfondi de lecture et de recherche lexicale.
Le professeur propose ensuite aux élèves de réaliser un travail similaire à partir d’un extrait de la catabase d’Enée aux Enfers (chant VI de l’Enéide). On passe alors à une phase de comparaison des deux textes et à un repérage de motifs communs (en soulignant que la géographie des Enfers dans l’Enéide est beaucoup plus précise). A ce stade, on peut faire appel à l’image et aux représentations artistiques en analysant en classe le tableau de Jochim Panitir intitulé Le Passage du Styx ou la carte des Enfers dessinée à partir de l’Enéide :
http://nuticiel.ac-corse.fr/Lettres/biblio/ulysse.html.

Autre ressource intéressante : l’Enéide en image :
http://www.ac-nancy-metz.fr/enseign/lettres/languesanciennes/textes/Virgile/lorrain_turner.htm

On peut alors aborder le mythe d’Orphée et d’Eurydice, raconté dans les Métamorphoses et le mettre en relation avec des oeuvres musicales, picturales ou cinématographiques :
- l’Orfeo (1607), opéra de Claudio Monteverdi
- Orphée et Eurydice (1774), opéra de Christoph Willibald Gluck
- L’anima del filosofo ossia Orfeo ed Euridice (1791), drame en musique de Joseph Haydn
- Orphée aux Enfers (1858-1874), opéra-bouffe de Jacques Offenbach
- Orphée (1949) et le Testament d’Orphée (1959), films de Jean Cocteau
- Le Mythe d’Orphée (1977) de Marc Chagall
- Orfi aux enfers (Poema a fumetti), une bande dessinée écrite et illustrée par Dino Buzzato (1969)

Parallèlement à ce travail en français, le professeur d’histoire-géographie choisit de s’attarder sur les rites funéraires égyptiens et les représentations de l’au-delà en Egypte ancienne (en étudiant par exemple des fresques de tombeaux ou des extraits du Livre des morts).

Pour prolonger cette exploration des constructions imaginaires dans l’antiquité, on présente aux élèves des représentations judéo- chrétiennes de la vie après la mort. Voici quelques propositions non exhaustives :

- En littérature : Dante, la Divine Comédie, Victor Hugo, « Puissance égale Bonté » in La Légende des Siècles.

- En tapisserie : Tapisserie de l’Apocalypse (vers 1300) : http://www.cineclubdecaen.com/peinture/peintres/anonyme/tenture/tenturedeapocalypse.htm

- En peinture : L’ Hortus Deliciarum de Herrade de Landsberg (autour de 1180) ; Le Jugement dernier (1430-1435) de Fra Agelico (http://fr.wikipedia.org/wiki/Fra_Angelico) ; le Jardin des Délices (1504) de Hieronymus Bosch sur le site http://www.ac-versailles.fr/pedagogi/artsplastiques/beta/BAC03/35CPO/sld012.htm ; Le Jugement Dernier, fresque de la Chapelle Sixtine peinte par Michel-Ange entre 1537 et 1541 (http://mv.vatican.va/5_FR/pages/MV_Musei.html)

Et pourquoi ne pas proposer quelques représentations de l’au-delà dans d’autres civilisations : http://www.ac-orleans-tours.fr/crdp/talcy/talcy_2006/jardins_ailleurs/eden.htm (pour l’Islam).

2) en retraçant l’histoire d’un mythe à travers les siècles, à travers les textes, à travers les œuvres d’arts qui y font référence.

Exemples :

Adam et Eve

La première étape consiste à lire avec les élèves le texte de la Genèse (Genèse, I à III), puis à leur présenter un certain nombre d’oeuvres, clairement datées, qui sont autant de variations brodées sur le canevas du thème originel. Voici quelques exemples :

- En littérature : Victor HUGO, « Le Sacre de la Femme » in La Légende des Siècles (1858) ;
Les Fleurs du mal de Baudelaire.

- En peinture :
L’annonciation de Fra angelico (1435-1445) ;
Adam et Eve au paradis de Lucas Cranach (1530) sur le site http://www.ac-orleans-tours.fr/crdp/talcy/talcy_2006/jardins_ailleurs/eden.htm ;
Adam and Eve de Lucas Cranach (1526) sur le site de la Tate Britain (http://www.tate.org.uk/britain/exhibitions/inagaddadavida/gardenofeden.htm)
Adam et Eve chassés du Paradis de Masaccio : élément d’une fresque murale réalisée entre 1425 et 1427 ;
Adam et Eve chassés du Paradis par Marc Chagall (1961) sur le site du Musée National du Message Biblique : http://www.musees-nationaux-alpesmaritimes.fr/pages/page_id17992_u1l2.htm ;
Michel-Ange, la Création d’Adam, détail de la voûte de la chapelle Sixtine, 1508-1512, musées du Vatican.

Mais aussi Le verrou de Fragonard (1776-1780)

- Vitrail conçu par Marc Chagall et représentant Eve (cathédrale Saint-Etienne de Metz en Lorraine) ;

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)