Utiliser un blog comme outil de la continuité pédagogique

, par Lauriane VAREILLE

Qu’est-ce que la plateforme de blogs de l’académie de Versailles ? Comment utiliser un blog en français ? Comment un blog peut-il nous aider à répondre à la diversité des situations à laquelle nous sommes confrontés ?
L’article vise notamment à accompagner ceux qui ne se sont pas encore lancés et propose quelques pistes pour l’utilisation d’un blog en Français dans le contexte de la crise que nous connaissons.

Introduction au blog

En collaboration avec la Délégation Académique au Numérique Éducatif de l’académie de Versailles (DANE), la DSI a développé une grande diversité de plateformes dédiées - Scolaweb TV, Webradio,... - et « met à disposition des enseignants, de leurs élèves et des personnels de l’académie de Versailles, un grand nombre d’outils de travail collaboratif et de communication ».
L’ensemble est accessible à partir de l’Éduportail.

.

Où ?

Dans ce cadre, la DANE a mis à disposition une plateforme de blogs : http://blog.ac-versailles.fr/.
Il s’agit d’une plateforme dédiée, très intuitive, qui permet à chaque enseignant de créer et de gérer ses propres blogs.
Vous retrouverez sur la page d’accueil, sous le titre VOUS DÉBUTEZ ?, tous les tutoriels utiles et toutes les informations nécessaires pour prendre en main l’outil et comprendre le parti que vous pouvez en tirer.
Des exemples de blogs sont mis à disposition et permettent ainsi une approche empirique de l’outil :
http://blog.ac-versailles.fr/index.php/post/Exemples-de-blog

.

Pour qui ?

Tous les enseignants de l’Académie de Versailles peuvent créer un ou plusieurs blog(s) en utilisant leur adresse académique.
Une fois le blog créé, l’enseignant reçoit un mail informatif dans sa boîte mail académique.
Les blogmasters s’occupant de « la ferme des blogs » confirment alors la mise en ligne du blog de l’enseignant ; ils précisent l’adresse internet du blog et transmettent un « lien administrateur », permettant la gestion de celui-ci, ainsi que l’identifiant et le mot de passe propre au gestionnaire du blog.

.

Pourquoi un blog ac-versailles ?

Le blog est aujourd’hui un outil numérique bien connu. Il est souvent utilisé par les enseignants comme un lieu de valorisation des travaux des élèves, notamment dans le cadre de dispositifs de pédagogie de projet ou de voyages scolaires.
Mais, depuis 2016, s’est mis en place, à l’échelle européenne, le RGPD, repris en France sous forme de loi en 2018, laquelle s’impose donc à tous, absolument.

Implantés sur une plateforme dédiée, gérés par la DANE, accessibles par des identifiant et mot de passe professionnels, ces blogs offrent un espace sécurisé compatible avec la loi, dans le respect du RGPD.

.

Les fonctionnalités du blog ac-versailles

Le blog ac-versailles se définit comme « un outil élastique » compatible avec les attentes pédagogiques des enseignants du Collège comme du Lycée.
L’outil numérique "blog" a été retravaillé, repensé et adapté en fonction des besoins pédagogiques des enseignants. La plateforme offre ainsi un certain nombre de fonctionnalités intéressantes. Les blogs se présentent sur la plateforme comme des outils modulables et personnalisables.

.

Adapter l’apparence de son blog

Chacun est libre d’adapter l’apparence de son blog en exploitant les possibilités offertes dans l’onglet « apparence du blog ». Sont à disposition des dizaines de thèmes différents. Pour les plus aventureux, il est aussi possible de personnaliser complètement le style du blog à l’aide des thèmes paramétrables (blow Up, Blog Journal, Ductile).
Ajouter des Widgets (éléments visuels aidant à personnaliser l’interface graphique) permettra également d’améliorer l’apparence et l’ergonomie du blog en fonction de vos objectifs. Par exemple, si l’enseignant modérateur souhaite mettre l’accent sur les dimensions rédactionnelle et interactive de son blog, il pourra choisir de mettre en avant les Widgets "nouveau Billet", "billet(s)", "catégorie", "commentaire(s)" et simplifier ainsi l’accès à ce qu’il considère comme essentiel.

.

Administrer son blog

Le « lien administrateur » - fourni à l’inscription par les administrateurs de l’ensemble des blogs de l’académie de Versailles - mène l’enseignant vers un tableau de bord permettant la gestion de ces billets et catégories :

La plateforme de blogs autorise également un mode privé que le professeur peut activer à partir du tableau de bord. Il permet de restreindre l’accès au blog par un mot de passe, par exemple pour ne permettre cet accès qu’aux élèves des classes concernées. L’enseignant peut personnaliser le message d’accueil à l’espace restreint.

.

Organiser son blog

.

Les billets

Le principe général est que professeur(s) et élèves peuvent publier des « billets » qui constituent, au fur et à mesure, les contenus du blog.
Toutes les possibilités sont offertes pour réguler la possibilité ou non d’émettre des « billets ».
L’enseignant peut ensuite ordonner et classer lesdits billets.

.

Les catégories

Pour penser l’organisation de son blog, l’enseignant s’appuie sur les « catégories » (sortes de rubriques) qui lui donnent la possibilité de gérer l’espace comme il le souhaite.

Le classement des billets par « catégories » permet par exemple de :

  • s’adresser à plusieurs classes en même temps ;
    C’est le choix que nous avons fait, comme cela apparaît sur la capture d’écran en illustration.
  • dédier le blog à une classe en particulier dans le cadre de la préparation aux examens nationaux ;
  • de penser sa pédagogie par dominantes ;
    Les catégories peuvent ainsi reprendre les dominantes du socle (écriture, lecture, compréhension, étude de la langue) ;
  • de segmenter et différencier les apprentissages ;
    Les catégories peuvent permettre, dans cette optique, une dissociation entre leçons, exercices et prolongements. Le professeur invite alors les élèves à circuler entre ces différents éléments selon les objectifs de chacun.
  • de faire travailler des classes qui d’ordinaire ne seraient pas amenées à travailler ensemble.

À l’heure du confinement, le blog peut aussi être pensé comme un lieu de partage transdisciplinaire ou encore intégrer un espace de détente, un espace pour les parents...

.

Les pages

Les « pages » sont des lieux plus figés, sans espace de commentaire, qui permettent donc la publication des éléments invariants qui structurent le blog.

Ces éléments sont davantage compatibles avec la publication :

  • des règles de vie du blog,
  • du cahier de texte des élèves,
  • du cahier journal du professeur...

PNG

Penser les activités

Le blog répond parfaitement à la double dynamique de lecture/écriture.
Il propose une barre d’outils d’édition très complète à l’heure de la rédaction des billets (éditeur de texte CKeditor) et d’appropriation aisée tant pour le professeur que pour les élèves.

L’intérêt supplémentaire réside dans la gestion efficace des médias.
L’enseignant peut convoquer puis sélectionner plusieurs médias depuis le bureau de son ordinateur et les supprimer tout aussi facilement.
La médiathèque autorise le téléchargement de fichiers de formats divers et de fichiers volumineux allant jusqu’à 25 Mo.

La plateforme de blogs de Versailles est une déclinaison de la plateforme Dotclear. D’autres fonctionnalités sont à disposition [1]

Par exemple :

  • générer un menu pour faciliter la circulation dans le blog ;
  • ajouter des liens de partages vers Twitter, par exemple, pour un usage pédagogique ;
  • créer des cartes géographiques et les intégrer dans ses billets.

.

Des pistes pour maintenir le lien avec les élèves

À l’heure du confinement, les enseignants constatent que les élèves sont angoissés. Outre les conditions familiales singulières et la situation de crise sanitaire effective, le déplacement de l’école à la maison désarçonne les élèves, qui doivent trouver rapidement de nouveaux repères et apprendre à organiser les lieux et le temps de travail.

.

Un lieu de rendez-vous

À l’heure de l’école à distance, le blog ac-versailles s’avère être un véritable lieu de rendez-vous avec nos élèves.
Dans le contexte actuel, l’utilisation du blog permet de désengorger les ENT (Environnement Numérique de Travail), de pallier les problèmes de connexion éventuels et de s’assurer d’un moyen de communication pérenne avec les élèves et leurs familles.
L’enseignant peut ainsi utiliser le blog pour prolonger la classe et son atmosphère, pour continuer à tisser des liens avec les élèves.

En s’appuyant sur les différentes fonctionnalités offertes par la plateforme - apparence, pages et catégories, « liens », « tags » et « citations » - le professeur est à même de proposer à ses élèves une expérience d’immersion dans la discipline.
Il a ainsi, grâce à l’usage d’un blog, l’opportunité de cultiver et de prolonger les automatismes et rituels de classe mis en place avant le confinement.

.

La co-construction du blog

Dans le contexte de l’enseignement du français, on peut demander aux élèves de sélectionner des citations d’auteurs, de critiques. Cela permet à chaque élève de garder contact avec les ouvrages, de sélectionner des passages et des thèmes qui le touchent, de justifier ses choix, comme ses sources, et de participer ainsi à l’élaboration du blog.

De la même façon, les élèves peuvent faire remonter leurs besoins et co-construire avec l’enseignant les liens relais du blog disciplinaire. Ici, le lien « chercher et trouver une définition viable » mène vers la page du CNRTL (Centre National des Ressources Textuels et Lexicales).

.

Le suivi des élèves

Le suivi des élèves durant la période de l’école à distance est un travail d’équipe. En cette période complexe, il semble primordial de cultiver ce lien entre les différentes disciplines afin de valoriser l’investissement général des élèves et de donner l’exemple du travail en équipe.
Dans le cadre de l’enseignement du français, en collaboration avec le professeur de sciences, le mot de passe du blog est réinitialisé toutes les semaines. Les élèves ont alors à résoudre une énigme mêlant notions littéraires et calculs pour découvrir le nouveau mot de passe, ce qui les oblige à s’investir et institue une forme de ritualisation.

Dans un même esprit, le « billet du jour » incite à une veille régulière en formalisant une sorte de rendez-vous entre le professeur et ses élèves.
Le « billet du jour » peut revêtir plusieurs formes : il peut être informatif, explicatif, mais aussi coupler ces fonctions pour présenter l’ordre du jour de la session de français. Enfin, on peut utiliser le « billet du jour » comme le lieu de concentration des consignes, des leçons et des exercices.
Le « billet du jour » est également un support évolutif car il peut être modifié à l’issue de la session. Il devient donc un possible lieu de l’évaluation par compétences, de l’auto-évaluation, de clins d’œil personnalisés, mais aussi le lieu du discours motivant du professeur pour ses élèves.

Il s’avère que les élèves ont été rassurés par la stabilité du rituel du « billet du jour ». Lors de chaque session dédiée au Français, ces derniers doivent prendre connaissance du « billet du jour » de leur classe sur le blog à l’heure d’ouverture de la session.

Il est ainsi possible de responsabiliser les élèves face au travail à effectuer. Suite à la lecture du « billet du jour », les élèves ont reçu la consigne d’en accuser réception en postant un commentaire. Cela permet au professeur de faire l’appel à l’ouverture de la session et de s’assurer que les élèves ont accès aux informations du billet, comme aux temps de rendez-vous en classe virtuelle. Le commentaire posté par un élève peut enfin porter une question relative à la compréhension d’une partie du billet. La réponse du professeur effectuée via le même canal profitera donc à l’élève comme à la classe entière.

.

La régulation

La gestion des commentaires est à paramétrer selon la volonté des enseignants (modération ou non). On accède à ces paramétrages par le tableau de bord.

Les risques d’intrusions ou de comportements inadéquats sont faciles à contrer puisque l’enseignant dispose de l’adresse IP des différents auteurs/autrices de commentaire et qu’ils sont donc identifiables. Les paramètres permettent également d’ôter les droits de commentaire.

.

Comment utiliser le blog ?

.

Accompagner le travail en autonomie

Lors de la mise en place de l’école à distance, les emplois du temps des élèves ont été refondus. Cela permet aux élèves de raisonner, comme de travailler, par demi-journées, en ne traitant qu’une discipline lors de chaque session de travail.

Il semble utile d’alterner des sessions en autonomie et des sessions guidées où le professeur s’applique à minuter le travail et à désigner les moments de détente (ou de combiner les systèmes en fonction des élèves). L’autonomie complète peut en effet s’avérer anxiogène pour les élèves. Ménager des moments calmes, prévoir des « playlists » apaisantes ou de petits exercices physiques au cours de chaque session, peut permettre aux élèves de travailler de manière plus efficace.

L’école à distance et a fortiori l’utilisation des outils numériques demandent une grande adaptabilité des professeurs, tant dans le choix de leurs supports de cours que dans leurs techniques de communication. À cela s’ajoutent l’absolue nécessité de raisonner et de faire raisonner nos élèves sur l’utilisation d’outils compatibles avec le RGPD, de tenir compte de l’angoisse ressentie par ceux qui se perdent plus rapidement dans les consignes, et d’intégrer au dispositif la situation de ceux qui n’ont pas, ou peu, accès à l’outil numérique

.

Organiser les sessions de travail

Avant même de parler de contenu disciplinaire, l’enseignant s’appuie sur le blog pour articuler et organiser les différentes phases de la session.
L’élève doit vite pouvoir se positionner par rapport au concentré d’informations que représente le billet :

Les billets peuvent ainsi être pensés sur la base d’un code couleur filé qui permettra aux élèves :
- de repérer leur groupe de travail,
- de se retrouver dans les différentes phases du cours : phases de lecture, de pratiques synchrones ou asynchrones, d’autonomie.

Le blog est alors le lieu de référence où sont récapitulés les travaux à faire, explicitées les consignes, précisés les outils qui peuvent être utilisés pour travailler.

Le billet de la session de français est à penser de manière organisée et évolutive. Les élèves doivent cerner le plus rapidement possible le matériel requis pour travailler, le titre et le thème du cours, la/les dominante(s) travaillée(s), les objectifs du jour. On peut donc envisager qu’à la fin de chaque session, le « billet bilan » soit le lieu d’une trace écrite finale qui fait le point sur la session.

Le blog est un lieu centralisateur qui joue également le rôle de relais vers d’autres supports tels que la plateforme de classe virtuelle « ma classe à la maison ».

.

Accompagner les élèves avec souplesse et dans leur singularité

L’enseignant peut poster un billet comprenant des documents, mais il peut aussi penser son billet comme un document en soi.
On peut imaginer plusieurs déclinaisons de la même leçon sous différents formats permettant à l’élève de lire et/ou d’écouter. La leçon peut s’envisager de manière progressive, avec différentes notes audio par exemple.

Chaque élève peut alors récupérer le support de cours ou d’exercices au format le plus approprié à son outil numérique, à sa façon de travailler.

Le blog, par la diversité des fonctionnalités, permet de penser la différenciation et les aménagements spécifiques, notamment utiles aux dispositifs tels que l’UPE2A. Le blog est le moyen de permettre à un élève UPE2A de conserver un lien avec sa classe de rattachement. Il peut également permettre au coordinateur et aux professeurs du dispositif de garder un lien avec des élèves dont les niveaux sont très hétérogènes (A1.1 à B1). Il est en effet facile avec le blog de diversifier les supports de communication : écrit, mais aussi enregistrement audio et images.

Enfin, on peut penser la note audio comme un moyen d’accompagner les élèves dans les phases pratiques. Le billet peut contenir des notes audio facultatives destinées aux élèves en difficulté à certaines étapes du cours. Ainsi utilisée, la note audio arrive comme un moyen de remédiation. La note audio peut doubler une correction des exercices ou s’y substituer, ce qui rend ainsi possible l’auto-évaluation.

Enfin, le billet peut être le lieu du dépassement et permettre aux élèves volontaires d’aller plus loin :

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)