Mettre les « Fables » en mots Les « Fables » de La Fontaine - Un livre pour les vacances

, par BERNOLLE Marie-Anne, Rattachée à la DAFOR , Chargée de mission pour l’Inspection de Lettres

Travail proposé par Sophie GAUYET

Présentation des objectifs

Dans le cadre du dispositif Un livre pour les vacances mis en place par Monsieur Blanquer, ministre de l’Education Nationale, les élèves de CM2 en fin d’année scolaire reçoivent un recueil de Fables de Jean de La Fontaine illustré par Joan Sfar.

L’activité proposée peut être pratiquée en fin de CM2 ou en début de 6e.
Elle invite les élèves à travailler sur ce recueil. Deux angles d’étude principaux sont envisagés : l’oral et le lexique. Les Fables sont un terreau fertile pour sensibiliser les élèves aux mots et à l’importance de leur choix. Ces courts textes, par leur forme poétique, offrent aussi de multiples possibilités de mise en voix et en scène.

Il s’agit d’envisager de façon originale l’étude du lexique. L’enjeu ici est de travailler l’histoire de mots sélectionnés afin de créer chez les élèves des mondes de mots. L’objectif est de montrer que le mot est au cœur des apprentissages, qu’il doit être étudié par famille de mots. Il s’agit de faciliter la construction de structures mentales à partir de mots simples connus des élèves. Aussi ce travail approfondi sur le lexique permettra-t-il la construction d’une compréhension d’ensemble de notre langue afin d’accéder au sens des Fables.

Démarche

Dans un premier temps, les élèves sont invités, après une écoute d’enregistrements audio des Fables mis en ligne sur Éduscol, à travailler sur des mots-clés de fables choisies. Ces mots sont sélectionnés non seulement pour leur banalité, mais aussi pour la surprenante étude lexicologique qu’ils offrent comme le montrent les fiches Lexique et Culture cycle 3 disponibles sur Eduscol.

Les élèves produisent ensuite
d’une part des saynètes à partir de l’étude de l’étymologie, de l’histoire du mot, des synonymes, antonymes et des expressions contenant le mot,
et d’autre part des saynètes illustrant leur compréhension et leur réflexion sur les Fables.

Le lexique doit aussi être pensé par la pratique du théâtre, par l’oralité, afin d’être compris et incarné, c’est tout l’enjeu des activités orales proposées.

Enfin, pour compléter l’étude des Fables, des textes antiques sont donnés en lecture.

Présentation détaillée

Consultez le diaporama présentant la séquence de travail dans son détail.

Lexique, culture et fable

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)