L’Encyclopédie, une œuvre scientifique. Savoirs scientifiques et contestation idéologique

, par PLAISANT-SOLER Estelle, Lycée Saint-Exupéry, Mantes-la-Jolie

Présentation de la recherche

Ces activités s’appuient tout particulièrement sur le mode de recherche "par domaines" qu’offre le cédérom "L’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert" aux éditions Redon. La fenêtre qui s’ouvre alors permet de visualiser facilement les domaines scientifiques couverts par les encyclopédistes.

Cette approche concrète permet ainsi de faire comprendre aux élèves la nature scientifique de l’Encyclopédie. Cette valorisation des sciences (médecine, mathématiques, etc.) peut constituer un bon angle d’attaque de la philosophie des Lumières. Elle est en effet un des fondements de la remise en cause des préjugés religieux. Elle permet aussi de mieux comprendre ce que le XVIIIème siècle considère comme un "homme des Lumières" : un scientifique comme Newton est régulièrement qualifié de "Philosophe" par l’Encyclopédie. En cela aussi, l’Encyclopédie fait date dans l’Histoire. L’exploration des articles de chaque auteur permet aux élèves de construire des hypothèses sur les hommes de l’Encyclopédie et de découvrir la spécificité de cet ouvrage dont une des caractéristiques majeures est de donner une place privilégiée aux sciences et techniques.

A compléter par les séances consacrées aux hommes des Lumières et aux encyclopédistes

Parcours 1. Inventaire raisonné du monde et contestation de la religion

Inventaire raisonné du monde

- Exploitation du cédérom en vidéoprojection.

- Il ne s’agit pas de lire les articles en détail mais de réfléchir à la vision du monde que propose implicitement mais nécessairement l’organisation d’une encyclopédie. Le cédérom est de ce point de vue un outil très utile. Le mode de recherche "par Domaines" se révèle aussi pratique qu’éclairant.

- Choisir le mode de recherche "par Domaines". Une fenêtre spécifique va s’ouvrir au centre de l’écran. Elle permet d’analyser les domaines scientifiques de l’Encyclopédie. L’interprétation est idéologique : on peut tout soumettre à la raison, à l’observation, à l’esprit critique. Nous sommes bien dans l’esprit des Lumières.

L’ordre alphabétique

- Exploitation du cédérom en vidéoprojection.

- Si le jeu des renvois et des domaines montre une volonté de soumettre le monde à la raison, c’est pourtant l’ordre alphabétique qui a été choisi. Le lien logique entre ordre des articles et raison philosophique peut être analysé à partir des remarques sur le choix de l’ordre alphabétique dans les articles « Dictionnaire » de d’Alembert et « Encyclopédie » de Diderot.

Extrait de l’article « Encyclopédie » où Diderot explique et justifie l’ordre choisi pour l’Encyclopédie

L’ordre des rubriques au sein d’un même article

- Exploitation du cédérom en vidéoprojection.

- Le choix opéré par Diderot et d’Alembert est porteur d’une contestation idéologique implicite : le sens religieux passe de manière presque systématique en second plan, derrière la signification scientifique. Il en est ainsi par exemple de l’article « Ciel ». Là encore, on peut se reporter à l’article « Encyclopédie » de Diderot pour l’interprétation de ces choix.

Parcours 2. Méthode scientifique et remise en cause des superstitions religieuses

Méthode scientifique et travail de la raison

- Exploitation du cédérom en vidéoprojection.
- Articles "Méthode", "Observateur" et "Observation" de d’Alembert

Remise en cause des superstitions religieuses

- Articles "Boa" et "Aigle" de Diderot

Voir les séances consacrées à la lutte contre le fanatisme

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)