Quelles activités d’écriture dans une séquence sur le théâtre ?

, par d’ARCY Sophie, Lycée Jean-Pierre Timbaud, Brétigny-sur-Orge, DES GROTTES Catherine, Lycée de l’Essouriau, Les Ulis

Introduction

Le thème central de ces deux séquences est le théâtre. Ce thème présente l’avantage de pouvoir s’adapter à plusieurs objets d’étude au programme de seconde et de première. Dans ces deux séquences prendront place divers exercices de pratique d’écriture.

I. Réflexion sur le tragique au théâtre en 2nde

1. Séquence : Réflexion sur le tragique au théâtre en 2nde

Objets d’étude concernés :
- Le théâtre
- L’argumentation

Perpectives d’étude :
- Etude des genres : tragédie antique, tragédie classique, drame
- Etude des registres : registre tragique, tragique et comique au XXème siècle

Problématique : Quelles sont les caractéristiques du tragique et de son évolution, sur le plan de ses moteurs et de son mode d’expression, au théâtre, de l’Antiquité au XXème siècle, telles qu’elles peuvent apparaître dans les textes du corpus ?

2. Corpus

Oeuvres intégrales :
- Sophocle, Antigone (-Vème siècle) / Anouilh, Antigone (1944)

Groupement de textes :
- Racine, Phèdre (1677) : Acte I scène 3, tirade de Phèdre à Œnone vers 269 à 306 + liste des personnages
- Musset, Lorenzaccio (1834) : Acte IV scène 3, monologue de Lorenzo + liste des personnages
- Beckett, En attendant Godot (1953) : Extrait de l’acte II
- Giraudoux, Electre (1937) : Acte I scène 8, tirade d’Electre à Oreste

Documents complémentaires :
- Musset, De la tragédie (1838), extrait
- Deux photographies du personnage de Phèdre, acte I, scène 3 dans le cadre de deux mises en scène différentes : l’une de Bondy et l’autre de Vitez

3. Déroulement de la séquence

Construction de la problématique de la séquence

A/ Lecture analytique d’Antigone de Sophocle

- Objectif : découvrir les caractéristiques et les enjeux de la tragédie de Sophocle, étudier la nature et le mode d’expression du tragique.

- Travaux proposés :

- Analyse du titre

- Analyse de la liste des personnages

- Etude de la structure de la pièce

Lecture analytique des dialogues d’affrontement afin de déterminer leurs caractéristiques et leurs enjeux dans la construction du registre et du sens de la pièce. Le travail se fait par groupes, à partir d’un même questionnaire pour tous les dialogues : Qui est à l’initiative de la rencontre ? Quels sont les termes et les enjeux du conflit ? Quels sont la thèse et les arguments de chaque personnage ? Qui l’emporte ? Quel est l’intérêt de l’affrontement dans la construction de l’action et du sens de la pièce ?

- Activités d’écriture :

Rédaction d’une synthèse

Ecriture d’invention : premier sujet

B/ Comparaison de l’Antigone d’Anouilh et de l’Antigone de Sophocle, sur le plan de leur genre, de leur registre et de leur portée : quelques grandes lignes, conduisant à la formulation de la problématique de la séquence

- Activités d’écriture :

Ecriture d’invention : deuxième sujet

Ecriture d’invention : troisième sujet

Insertion et rédaction d’exemples

Vers le commentaire littéraire

C/ Formulation de la problématique de la séquence
- Activités d’écriture :

Rédaction d’une définition

Vers la dissertation

Recherches en vue de l’élaboration d’une réponse à la problématique

Travaux proposés : lectures analytiques

- Racine, Phèdre (1677) : étude du titre et de la liste des personnages
- Racine, Phèdre (1677) : lecture analytique de la tirade de Phèdre à Œnone (Acte I scène 3, vers 269 à 306)
- Musset, Lorenzaccio (1834) : étude du titre et de la liste des personnages
- Musset, Lorenzaccio (1834) : lecture analytique du monologue de Lorenzo (Acte IV scène 3)
- Beckett, En attendant Godot (1953) : étude du titre
- Beckett, En attendant Godot (1953) : lecture analytique d’un extrait de l’acte II

Conclusion

- Quelles sont les caractéristiques du tragique et de son évolution, sur le plan de ses moteurs et de son mode d’expression, au théâtre, de l’Antiquité au XXème siècle, telles qu’elles peuvent apparaître dans les textes du corpus ?

- Comment expliquer cette évolution ? Quelles grandes lignes permettant de situer ces œuvres dans l’histoire littéraire et l’Histoire

4. Pratiques d’écriture associées à la séquence

Rédaction d’une synthèse

Rédigez la conclusion de l’étude d’Antigone de Sophocle en composant une réponse aux questions suivantes :
- Quel est l’enjeu de la pièce de Sophocle ?
- Quelles sont les caractéristiques du tragique et de son mode d’expression dans la pièce ?

Écriture d’invention

A/ Premier sujet :
La pièce de Sophocle ne met pas Hémon et Antigone en présence sur la scène. En vous fondant sur votre lecture de la pièce et les analyses des dialogues d’affrontement menées en classe, imaginez cet entretien de telle sorte qu’il s’insère de manière cohérente dans la pièce antique en satisfaisant les exigences suivantes :
- Votre scène prend place dans le prologue ; l’entretien d’Hémon et Antigone a lieu juste après celui d’Antigone et Ismène
- Antigone prévient Hémon de sa décision d’enterrer Polynice malgré l’interdiction de Créon
- Hémon tente vainement d’en dissuader sa fiancée

La correction de ce travail conduit à la lecture cursive de la pièce d’Anouilh, qui met en présence Hémon et Antigone et sert ainsi de transition vers la comparaison entre l’Antigone d’Anouilh et de l’Antigone de Sophocle.

B/ Deuxième sujet :
Voici deux photographies du personnage de Phèdre prononçant son aveu à Œnonce (Acte I scène 3) dans le cadre de deux mises en scène différentes de la tragédie de Racine. En vous fondant sur une analyse précise de la mise en scène que vous préférez rapportée au texte étudié en classe, rédigez l’argumentation que pourrait développer le metteur en scène pour justifier ses choix (jeu de l’actrice, costume, éclairages...)

C/ Troisième sujet :
Au terme de notre lecture analytique et à la lumière de votre compréhension du texte et du tragique du personnage, insérez des didascalies dans le monologue de Lorezo afin de préciser le jeu de l’acteur tel que vous le définiriez si vous étiez metteur en scène.

Insertion et rédaction d’exemples

Illustrez de manière précise et pertinente l’extrait de De la tragédie (1838) de Musset en utilisant les études d’Antigone de Sophocle et de Phèdre de Racine menées en classe. Vous réécrirez le texte de Musset en y insérant vos exmples de manière cohérente.

Vers le commentaire littéraire

Lecture analytique guidée :
- Texte : Giraudoux, Electre (1937) : tirade d’Electre à Oreste (Acte I scène 8)

Vous répondre aux questions suivantes dans un développement précisément construit et soigneusement rédigé. Vous porterez une attention toute particulière à la précision de l’analyse du texte.
1) Analysez les verbes dont Electre est le sujet (sens et temps grammaticaux) ainsi que les articulations logiques dans cette tirade
2) Montrez que cette tirade révèle la dimension tragique du personnage d’Electre

Rédaction d’une définition

En vous fondant sur les acquis de cette séquence, rédigez une définition concise du registre tragique

Vers la dissertation

Analyse d’un sujet de dissertation puis élaboration d’une thèse, guidées par un questionnaire

Sujet :
Dans Antigone d’Anouilh, le Chœur analyse le fonctionnement de la tragédie en ces termes : "on sait qu’il n’y a plus d’espoir, le sale espoir, qu’on est enfin pris comme un rat, avec tout le ciel sur son dos, et qu’on n’a plus qu’à crier - pas à gémir, non, pas à se plaindre, - à gueuler à pleine voix ce qu’on avait à dire, qu’on n’avait jamais dit et qu’on ne savait peut-être même pas encore. Et pour rien, pour se le dire à soi, pour l’apprendre soi (...) Et il n’y a plus rien à tenter, enfin !"
Ces propos vous semblent-ils caractériser avec pertinence les manifestations et l’expression du tragique au théâtre ?

Questions :
1. Analysez le propos du Chœur afin de reformuler fidèlement sa thèse de manière personnelle et concise.
2. Analysez la question posée afin de déterminer les exigences de l’exercice.
3. Afin de composer une réponse à la question posée (en utilisant les textes étudiés au cours de la séquence) :
a. Cherchez des arguments et des exemples permettant de soutenir la thèse du Chœur
b. Cherchez en quoi la thèse du Chœur peut être nuancée
c. Déduisez des réponses aux questions a et b une thèse répondant à la question posée et adoptant une forme concessive

II. Séquence en classe de 1ère technologique sur L’Avare de Molière (1668) : du texte à la représentation

1. Séquence : L’Avare de Molière, du texte à la représentation

Objets d’étude concernés :
- Le théâtre : texte et représentation
- Histoire littéraire : le classicisme

Perpectives d’étude :
- Etude des genres : la comédie de caractère
- Etude des registres : le comique

Problématique :
- En quoi L’Avare de Molière est-elle une comédie de caractère originale voire ambigüe ?
- Comment la représentation théâtrale construit-elle une interprétation de la comédie ?

2. Corpus

Oeuvre intégrale :
- Molière, L’Avare (1668)

Documents complémentaires :
- Chronologie historique du XVIIème siècle concernant essentiellement la politique intérieure (système politique, politique économique et culturelle) et mettant en évidence la centralisation des pouvoirs
- Article de A. Viala : "Les écrivains du Roi Soleil"
- Extrait du chant III de L’Art poétique (1674) de Boileau concernant la comédie : ses caractéristiques et ses enjeux
- Extraits de préfaces d’œuvres classiques et d’articles de dictionnaire
- Trois représentations de L’Avare :
- Mise en scène de J.P. Roussillon à la Comédie-Française saison 72/73
- Mise en scène de J.C. Idée au Théâtre Royal de Bruxelles en 1999
- Mise en scène d’A. Serban à la Comédie Française en 2000

3. Déroulement de la séquence

Histoire littéraire : le classicisme

Dans le but de construire une fiche de synthèse sur le classicisme (qui servira de repère pour comprendre la pièce et son originalité) : lecture cursive d’un corpus (Cf. Ci-dessus « documents complémentaires ») et composition des réponses à un questionnaire précis concernant le contexte historique, les conditions de la production littéraire, les idéaux classiques et les enjeux de la littérature classique. (Travail en groupes).

- Activités d’écriture :

Rédaction d’une paraphrase

Rédaction d’une fiche de synthèse sur le classicisme

Construction de la problématique de la séquence

Travaux proposés afin de dégager la problématique

- Analyse du titre de la pièce
- Analyse de la liste des personnages
- Analyse de l’exposition afin de déterminer l’enjeu de l’action
- Analyse des principales caractéristiques du dénouement

- Activités d’écriture :
Réponse à des questions d’analyse

Recherches en vue de l’élaboration d’une réponse à la première partie de la problématique

A/ Etude de la structure de l’action :
Au moyen d’un tableau synoptique
Afin de montrer qu’elle est au service de la comédie de caractère tout en étant un élément caractéristique de son originalité. (Engrenage tragique des événements ???)

B/ Etude du comique : ses différentes formes et manifestations au cours de la pièce :
Au moyen d’un tableau synoptique
Afin de déterminer ses enjeux à la fois conformes à l’enjeu et la comédie de caractère et originaux (Désamorcer le contrepoint tragique ???)

C/ Lecture analytique de l’Acte III scène 3 (La Flèche / Harpagon)
Afin de montrer comment le texte de Molière construit l’ambiguïté de l’interprétation du personnage d’Harpagon (Fantoche ridicule ou dangereux paranoïaque ?)

- Activités d’écriture :

Commentaire littéraire avec parcours de lecture

Ecriture d’invention : premier sujet

Recherches en vue de l’élaboration d’une réponse à la deuxième partie de la problématique

Etude comparée de deux mises en scène de la scène 3 de l’acte I étudiée en lecture analytique : celle de J.P. Roussillon et celle de J.C. Idée.

- Activités d’écriture :

Ecriture d’invention : deuxième sujet

Ecriture d’invention : troisième sujet

Vers la dissertation

4. Pratiques d’écriture associées à la séquence

Rédaction d’une paraphrase

Rédigez une paraphrase de cet extrait du chant III de L’Art poétique de Boileau telle qu’elle mette clairement en évidence les articulations du propos et telle qu’elle rende exactement compte de la définition des caractéristiques et des enjeux de la comédie présentée dans le texte.

Rédaction d’une fiche de synthèse

Fiche d’histoire littéraire sur le classicisme dont le questionnaire constitue le plan.

Rédaction de réponses à des questions d’analyse

Les analyses permettant l’élaboration de la problématique ont été proposées aux élèves sous la forme d’un devoir en classe dont les réponses devaient être entièrement rédigées.

Commentaire littéraire avec parcours de lecture

- Texte : Acte IV scène 7 : monologue d’Harpagon, afin de mettre en évidence l’ambiguïté du personnage d’Harpagon et du registre du monologue.

Écriture d’invention

A/ Premier sujet :
A la scène 1 de l’acte IV (depuis "si nous avions quelque femme un peu sur l’âge" jusqu’à "à la proposition"), Frosine, touchée par Cléante et son amante, imagine un stratagème destiné à détourner Harpagon de son projet d’épouser Mariane. Mais Harpagon démasque les amants avant que le projet ne soit mis à exécution. Ecrivez cette scène de mystification comique (dialogue et didascalies) à partir du scénario de Frosine.

B/ Deuxième sujet :
Imaginez une mise en scène du monologue d’Harpagon, Acte IV scène 7 (décor, costume, jeu de l’acteur...) qui témoigne de votre interprétation du personnage.

A la correction, présentation des mises en scène de Roussillon, Idée et Serban.

C/ Troisième sujet :
(Après la lecture cursive d’un cropus d’articles de critiques de spectacles ayant permis d’en repérer les caractéristiques) A la manière d’un critique de théâtre, rédigez un artcile développant un éloge argumenté de la mise en scène que vous avez préférée parmi les trois qui vous ont été présentées au cours de la séquence.

Vers la dissertation

Sujet :
Dans Alternatives théâtrales de juin 1991, le metteur en scène François Rancillac affirme : "encore une expression que je comprends décidément pas : laisser parler un texte, comme s’il suffisait d’enfiler des répliques pour faire du théâtre ! Au contraire, j’ai plutôt tendance à penser qu’un texte en soi ne veut rien dire. Et cela fait précisément partie du rôle du metteur en scène de savoir ce qu’il veut raconter avec telle ou telle pièce, de savoir par quel bout la saisir pour choisir au sein de ses virtualités le ou les axes principaux qui vont charpenter le projet puis le spectacle."

Partagez-vous son opinion ?

III. Séquence en classe de 1ère littéraire sur Phèdre de Racine (1667) : les relations entre le texte et la représentation

1. Séquence : Phèdre de Racine, du texte à la représentation

Objets d’étude concernés :
- Le théâtre : texte et représentation
- Mouvement littéraire et culturel : le classicisme

Perpectives d’étude :
- Etude des genres : la tragédie
- Etude des registres : le tragique

Problématique :
- Phèdre, pièce classique ?
- Une pièce, des mises en scène : le texte théâtral comme support privilégié de la pluralité des lectures

2. Corpus

Oeuvre intégrale :
- Racine, Phèdre (1677)

Documents complémentaires :
- Préface de Phèdre de Racine
- Trois représentations de L’Avare :
- Mise en scène par Jean-Louis Barrault (1946) de l’extrait des vers 241 à 264 (Acte I scène 3)
- Photos des mises en scène d’Anne Delbée (1995)
- Photos de la mise en scène de Jean Rougerie (1982)
- Un extrait de Jacques Morel, Racine théâtre complet sur l’illusion tragique dont sont victime les personnages raciniens.
- La Phèdre de Pradon : résumé scène par scène

3. Lecture cursive

Objets d’étude concernés :
- Racine, Britannicus, Bérénice
- Madame de La Fayette, La Princesse de Clèves

4. Déroulement de la séquence

Lancer la lecture

Pour "lancer" la lecture de l’œuvre (et/ou la stimuler), première prise de contact avec le texte (Acte I scène 1) : seuls les deux élèves lecteurs ont le texte sous les yeux, les autres écoutent puis sont invités à dire ce qu’ils ont appris de la situation.

Retour sur la liste des personnages

Une lecture analytique suit : scène d’exposition ; Hippolyte face à son père ; la dimension épique du récit.

Accompagner la lecture

En accompagnement de la lecture intégrale ainsi entamée, élaboration d’un schéma présentant dans une repère orthonormé les différentes courbes de présence et de parole des principaux personnages pour toues les scènes de la pièce, dans le but de mettre en lumière les structures internes et externes de la pièce ainsi que les relations héros / confident. Ont été fournies des notions de base comme exposition, nœud, dénouement, péripétie, et mimésis, catharsis, unités et bienséances. Comparaison rapide avec la structure de la pièce de Pradon.

- Activités d’écriture :

Elaboration d’un questionnaire

Commentaire de la structure de la pièce

Lectures analytiques

- Acte II, scène 2 : La déclaration d’Hipplolyte à Aricie
- Acte II, scène 5 : La déclaration de Phèdre à Hippolyte
- Comparaison avec les scène 2 et 4 de l’acte I de Bérénice (préparation à la déclaration puis déclaration effective d’Antiochus à Bérénice)

- Activités d’écriture :
Commentaire littéraire

Projection de la mise en scène de Patrice Chéreau

(Ateliers Berthier 2003)
Projection avec pour consigne de prendre des notes sur l’espace, le décor, les costumes et dans les deux dernières scènes du jeu et des déplacements.

- Activités d’écriture :
Reconstitution d’une mise en scène

Comparaison avec les autres propositions de mise en scène

Analyse des documents complémentaires

Lectures analytiques
- Acte IV, scène 2 : La malédiction d’Hippolyte par Thésée
- Acte V, scène 6 : Le récit de la mort d’Hippolyte

- Activités d’écriture :
Ecriture d’invention

Conclusion de la séquence

En conclusion, travail en groupes pour élaborer, à partir de l’ensemble des acquis de la séquence et d’éventuelles recherches complémentaires, la réponse aux questions de la problématique.

5. Pratiques d’écriture associées à la séquence

Elaboration d’un questionnaire

Pour rendre compte de la lecture, élaboration d’une série de 10 questions sur les personnages et le déroulement de l’action recherche et rédaction par groupes de 2, avec l’aide du professeur pour affiner le questionnement.

Ecriture pour déclencher une prise de parole orale qui prendra la forme d’un "match".

Commentaire de la structure de la pièce

Commentaire du tableau : questions sur les moments exposition / nœud / déroulement, sur la place et la fonction des monologues, sur le choix de la scène 4 de l’acte III pour le retour de Thésée

Devoir en classe, réponses entièrement rédigées

Commentaire littéraire

Commentaire au choix de l’aveu à Œnone Acte I scène 3 (vers 241-264) ou du monologue de Phèdre Acte III scène 2.

Reconstitution d’une mise en scène

En s’inspirant de la façon dont sont rédigées les notes de mise en scène de J.L. Barrault, les élèves écrivent à leur tour, à partir des notes prises pendant la projection de la Phèdre de Chéreau, une tentatice de reconstitution de la mise en scène de ce dernier pour les deux dernières scènes.

Devoir fait à la maison.

Écriture d’invention

Un spectateur, choqué par le parti pris de Chéreau de montrer sur scène le corps sanglant d’Hippolyte, lui adresse une lettre de protestation où il l’accuse d’avoir trahi Racine. Chéreau lui répond pour défendre sa proposition.

Vous rédigerez, au choix, la lettre du spectateur ou la réponse de Patrice Chéreau.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)