Apulée Métamorphoses I-III / Isabel Allende La Maison aux esprits I-VI Entrer dans les œuvres

, par COCHET-TERRASSON Patricia

Webinaire du 9 décembre 2020
« Apulée - Faire dialoguer œuvres antiques et œuvres modernes »

L’article fait partie d’un dossier complet consacré au compte-rendu de cette action de formation.
Pour retrouver l’ensemble du dossier

Présentation de la démarche

Principe d’ensemble

La démarche répond à une question simple :
comment aider les élèves à entrer dans la lecture intégrale des Métamorphoses d’Apulée ?

On fait le pari de rapprocher Les Métamorphoses d’Apulée du roman d’Isabel Allende La Maison aux esprits et de favoriser donc l’entrée dans le prologue d’Apulée d’abord, pour éclairer ensuite l’incipit d’Isabel Allende, limité à ses 14 premières lignes, et finalement d’instaurer une forme de dialogue entre les deux incipits pour faire des élèves des lecteurs éclairés dans leur lecture autonome des Métamorphoses.

Si ce travail s’adresse, au vu du programme actuel, aux élèves de terminale, il pourra être repris pour les différents niveaux du lycée en articulation avec diverses entrées des programmes.

Dispositif

Selon l’effectif de la classe, et pour favoriser la dynamique de groupe et faciliter l’interactivité, les élèves peuvent être regroupés en binômes, trinômes ... pour les différentes phases de travail.

Pour chaque séance le texte peut être présenté dans sa version bilingue, avec en accès libre le dictionnaire et la grammaire, selon le niveau du groupe et les objectifs que l’on se donnera.

L’objectif final que se donne le professeur au terme de ces séances de travail est d’avoir proposé suffisamment d’outils pour rendre les élèves les plus autonomes possibles dans la lecture des 3 livres et, on peut l’espérer, pourquoi pas, jusqu’à la fin des Métamorphoses.

Déroulé d’ensemble

Séance 1 - La séance d’ouverture

Elle est prévue pour une durée de deux heures.

Pour exploiter cette dimension ludique souvent efficace avec les élèves, on se propose de travailler sur l’apologue d’Apulée à partir de cinq supports iconographiques.

1- Le panier de figues, Fresque du triclinium de la Villa d’Oplontis, Italie - Campanie, 1er siècle
2- Le scribe accroupi, 3e millénaire (4e ou 5e dynastie, 2600-2350 av. J.-C., Saqqara - Égypte, Paris - Musée du Louvre
3- Carte du bassin méditerranéen avec indication des lieux évoqués dans le prologue
4- Ulysse et Circée, Lécythe à figures noires, fond blanc, 5e s. av. J.-C. (490-480 av. J.-C.), Athènes - Musée national.
5- Aulus Metellus, l’Arringatore, bronze du 1er siècle av. J.-C., Florence - Musée archéologique national.

Voir ci-dessous le détail de cette séance inaugurale.

Séances 2 & 3 - Lecture accompagnée des paragraphes 2 à 19

L’idée première est d’accompagner les élèves de façon à les rendre plus autonomes dans la lecture de la suite des Métamorphoses.
Le travail se concentre pour ce faire sur le premier livre, paragraphes 2 à 19, et s’organise en deux temps : d’abord une lecture globale I, 2-19 (2ème séance), puis une lecture plus fine des mêmes paragraphes (3ème séance).

  • 2ème séance : repérer les récits enchâssés
    Inviter les élèves à une lecture cursive des 19 premiers paragraphes en ayant pour objectif unique de repérer tous les moments où l’on change de locuteur, moments où l’on passe d’un récit à un autre, et de relever en latin la phrase, les expressions, qui marquent l’entrée dans le nouveau récit.
    L’idée est ainsi d’entrer dans le premier livre en étant attentif essentiellement à celui qui parle et en veillant à distinguer les premières personnes pour pouvoir ensuite être attentif facilement, et de façon autonome, à ces changements de narrateur dans les livres 2 et 3.
    Le travail peut être débroussaillé par les binômes, puis la classe est invitée à une reprise collective : on lit, on s’arrête et on collecte un vocabulaire que l’on va retrouver tout au long des trois livres de façon à être capable de délimiter facilement les récits.

PNG

  • 3ème séance : relire de façon plus approfondie
    Inviter les élèves à une lecture plus approfondie des paragraphes 2 à 19 en attribuant à chaque élève ou binôme (trinôme ...) un axe de lecture, laissé au choix ou imposé.
    Il s’agit d’élaborer une synthèse collaborative pour construire des perspectives de lecture et collecter le vocabulaire de base nécessaire à la lecture des Métamorphoses.



La séance d’ouverture en détail

Présentation de la séance

Consignes

Quel support privilégieriez-vous pour illustrer le prologue ?
Justifiez en vous appuyant exclusivement sur le texte latin.

Démarche
Pour susciter le questionnement, le débat, il peut être plus riche d’associer les élèves en bi- / trinômes – tout dépend de l’effectif de la classe.
À la suite de ce travail de choix argumenté, on propose aux élèves de préparer un compte-rendu pour exposer à la classe la raison de leur choix.

Pour le professeur, si certains supports n’ont pas été retenus du tout par les élèves, il conviendra de les exploiter en posant deux questions :

  • pourquoi ne pas avoir retenu cette image ?
  • que suggérait cette image qui n’a pas été choisie ?

L’idée est de réunir tout ce qui a été découvert dans le prologue et collecté au cours des séances de travail sous forme d’une carte mentale qui peut ensuite être enrichie par le professeur d’apports culturels et littéraires complémentaires.

La carte mentale en détail

Pour explorer la carte mentale en détail, cliquer sur l’image.

Du prologue d’Apulée à l’incipit d’Isabel Allende

La Maison aux esprits Isabel Allende

On propose ensuite à la classe de s’intéresser à l’incipit et d’établir des liens à partir de la carte mentale pour retrouver des points communs entre les deux ouvertures de roman, sans chercher à comparer ce qui n’est pas comparable.

L’objectif est, par la confrontation des deux ouvertures, de souligner avec les élèves les axes thématiques clés :

  • Le voyage
  • L’écriture et la parole
  • Les sources et les récits enchâssés
  • Narrateur/ lecteur
  • Les récits légendaires et la « métamorphose » de Barrabás
  • Ancrage dans le réel

L’intérêt est également d’attirer l’attention, grâce à leur présence dans l’incipit d’Isabel Allende, sur des thématiques que l’on n’aurait peut-être pas perçues d’entrée chez Apulée, mais néanmoins pertinentes, que le lecteur découvrira plus avant dans le texte :

  • la thématique divinatoire présente
  • l’influence religieuse

En annexe

Diaporama de la conférence

L’exemplier

Enregistrement de la conférence

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)