LCA -Textes antiques et vestiges archéologiques Journée d’étude LCA

, par BERNOLLE Marie-Anne, Rattachée à la DAFOR , Chargée de mission pour l’Inspection de Lettres

Université Paris Nanterre, mardi 4 juin 2019.
Organisateurs : B. BORTOLUSSI et A. PIQUEUX (équipe THEMAM, UMR 7041-ArScAn) en partenariat avec le rectorat de l’Académie de Versailles.

Introduction à la journée

Comment conjuguer étude des textes et étude de la documentation archéologique pour approfondir notre connaissance de l’Antiquité et renouveler l’enseignement des langues anciennes ? Comment faire dialoguer des sources de nature différente, qui s’éclairent mais parfois aussi se contredisent ? L’approche interdisciplinaire des témoignages antiques permet aussi d’explorer pour eux-mêmes les liens qui unissent littérature et culture matérielle.
Cette journée d’étude, qui réunit enseignants en lettres classiques et chercheurs, philologues, archéologues, historiens et historiens de l’art, vise, à partir de la présentation de développements récents de la recherche, à mener une réflexion critique sur les pratiques interdisciplinaires dans la construction et la transmission du savoir sur l’Antiquité. L’enjeu est aussi d’échanger sur des pratiques pédagogiques innovantes, développées notamment dans le cadre du parcours EAC.

Les conférences

1. L’élégie du tatouage, entre culture littéraire et culture visuelle

Élégie du tatouage - Poème du IIIè siècle av. JC
Évelyne Prioux et Pascale Linant de Bellefonds (CNRS, UMR 7041 – équipe LIMC)

Évelyne Prioux
Ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm, agrégée de Lettres classiques,docteur ès Lettres,chargée de recherche au CNRS depuis 2005, chargée de cours au département d’histoire de l’art de l’Université de Paris Ouest-Nanterre-La Défense (2005-)

Pascale Linant de Bellefonds
Docteur de 3e cycle en art et archéologie (Université Paris 10, 1981). - Directrice de recherche au CNRS (en 2015). - Dirige l’équipe française du "Lexicon icongoraphicum mythologiae classicae" (en 2015). - Spécialiste de l’iconographie grecque et romaine et de la sculpture romaine des provinces orientales de l’empire.

2. Dialogues de pierre et de papier

Textes antiques épigraphiques et littéraires
Marie-Joséphine WERLINGS (Université Paris Nanterre)

Marie-Joséphine Werlings est maître de conférence d’histoire grecque à l’Université Paris Ouest Nanterre depuis 2009. Ancienne élève de l’ENS de la rue d’Ulm, agrégée de lettres classiques, docteur en histoire, elle a soutenu en 2008 une thèse en histoire grecque sur "Le Dèmos en Grèce archaïque".

3.Peut-on parler d’une fondation de Rome ?

Alexandre GRANDAZZI (Sorbonne Université)

Alexandre Grandazzi est professeur de littérature latine et de civilisation romaine à Sorbonne Université, dont il dirige l’UFR de Latin. Ancien élève de l’Ecole normale supérieure, agrégé de lettres classiques et ancien membre de l’Ecole française de Rome, spécialiste d’archéologie romaine antique, Il a notamment publié La fondation de Rome (1991), Alba longa, histoire d’une légende ; recherches sur l’archéologie, la religion, les traditions de l’ancien Latium (2008), ainsi que, avec Jacqueline de Romilly, Une certaine idée de la Grèce (2003) Son dernier ouvrage Urbs, des origines à la mort d’Auguste, paru en 2017, qui a reçu le prix Chateaubriand, est une véritable biographie de Rome.

4. Archéologie d’une ville : l’exemple de Meaux (Seine-et-Marne)

David COUTURIER (INRAP)
Archéologue - Institut National des Recherches Archéologiques Préventives

Les ateliers

La journée a été complétée par deux ateliers sur les thèmes suivants : la place des lettres classiques dans le parcours EAC de l’élève et Quand l’élève se fait archéologue et artiste.

1. La place des LCA dans un projet EAC

Benoit DERCY, professeur relais au Louvre : Benoit.Dercy@louvre.fr
1. Qu’est-ce qu’un projet EAC ? un PACTE ?
2. Programmation 2018-2019 (Petite Galerie « Archéologie en bulles », exposition Campana…) et exemples de projets EAC mis en place en lien avec l’Antiquité ou les LCA.
3. Programmation 2019-2020 (Petite Galerie « Figure d’artiste ») et possibilités de partenariats.

2. Dessine-moi l’antique !

Sophie GAUYET, Collège Maison Blanche, Clamart
Exemple d’un projet PACTE mené en partenariat avec le Louvre, sur l’exposition « Archéologie en bulles »

3. « Faire parler les pierres »

Laure FARCY, Collège Rabelais, Meudon
Rendre vivants les sites antiques pour les élèves.
Exemples d’activités pédagogiques à mener avec des élèves lors de visites de sites et de musées archéologiques.

4. Fouille archéologique à Brie Comte Robert

Andrea FESI, Collège Albert Camus, Brunoy
Présentation du projet en partenariat avec l’association Rempart, en présence d’élèves et d’ une représentante de l’association.

5. Les Bas-reliefs de Domitius Ahenobarbus

Patricia COCHET-TERRASSON, Lycée Jules Hardouin-Mansart, Saint-Cyr l’École
La démarche heuristique au lycée - Pésentation d’un projet mené avec une classe.
Objectif principal : inviter les élèves à développer une démarche heuristique pour mener une « enquête » archéologique.

6. « Verba per muros currunt et in viam se dant »

Haude DE ROUX, Lycée Jacques Monod, Clamart
Expérimentation menée avec une classe de 1ère.
Travailler avec des graffitis.


Logo : le théâtre d’Épidaure – Pixabay, utilisateur 1440602

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)