Croiser remédiation en lecture et culture

, par LEROUX Bénédicte, Collège Anatole France, Sarcelles

L’exemple d’une séquence en sixième « La naissance de l’écriture ».

Présentation du projet

Un travail visant l’aide aux élèves : projet de classe, dispositif d’aide, activité des élèves

Dans quel cadre ?

Le travail mené avec cette classe de sixième faible et très hétérogène s’inscrit dans le cadre des expérimentations menées autour du Réseau Ambition Réussite au collège Anatole France de Sarcelles. Entièrement à construire, ce nouveau dispositif est une occasion de travailler différemment qui permet peu à peu d’ouvrir la classe vers de nouvelles pratiques. Une des premières conséquences a été une nouvelle utilisation de l’emploi du temps, avec un nombre plus réduit d’heures en classe entière avec le professeur de français. Il a donc fallu essayer de tirer partie des autres activités menées en dehors du groupe classe, en demi-groupe avec la documentaliste pour s’initier à la recherche documentaire, en groupes d’ateliers ou de remédiation mélangeant tous les élèves des cinq classes de sixième du collège, avec les enseignants de français et les intervenants du R.A.R. dans le cadre du projet de « 5ème heure de français ». Ce dispositif, mis en œuvre très rapidement, répartissait les 112 élèves de 6ème de la façon suivante : 16 élèves les plus en difficulté (repérés grâce aux évaluations de circonscription de fin de 3ème cycle) en 4 groupes de remédiation pour leur 5ème heure de français, les autres élèves dans différents ateliers.

Il a fallu également essayer d’éviter, au cœur du foisonnement d’activités différentes, que l’élève de sixième, qui découvre le collège, ne perde le fil des différents apprentissages en cours et lui permettre, au sein du groupe classe, d’apporter et de relier ses expériences efficacement. Il s’agit de tenter d’intégrer l’élève et ses questionnements dans la recherche permanente de l’enseignant suscitée par le dispositif du Réseau Ambition Réussite. Les élèves, (habitués au zapping ?), s’habituent beaucoup plus vite que les enseignants à ces nouvelles pratiques, mais reste à savoir quels objectifs d’apprentissage seront atteints et comment faire en sorte de ne perdre personne en cours de route.

Séquences précédentes

La première séquence (intitulée « Le collège en questions ») entreprise avec cette classe de sixième a d’abord eu pour objectif de permettre aux élèves de se repérer et de s’adapter dans le nouvel environnement du collège, en faisant surgir leurs diverses expériences d’élèves de CM2 d’écoles différentes, en accompagnant leurs découvertes et leurs questionnements. Elle a permis, autour d’un travail sur la phrase interrogative, de travailler sur l’oral et l’écrit dans différentes situations de communication (interviews des adultes du collège pour découvrir le rôle et le métier de chacun, lettres aux professeurs de CM2, témoignages écrits et oraux, correspondance avec une classe de CM2 du Liban...). C’est donc par une expérience pratique que les élèves sont entrés dans le langage d’apprentissage (évocation, questionnement, tentative de réponses).
Dans un prolongement direct, la deuxième séquence (« Les mythes en question ») a élargi le questionnement à nos origines, et aux questions que se posent les hommes depuis toujours. Les élèves ont pu relier leurs interrogations pour problématiser leur lecture de textes fondateurs, construire la notion de mythe en s’inscrivant chacun dans une continuité historique et culturelle, en insistant sur ressemblances et disparités, commencer à distinguer réponses littéraires et scientifiques (fiction et réalité). Il s’agissait donc d’élargir le questionnement de la première séquence pour montrer le lien avec l’histoire des hommes.

Troisième séquence « La naissance de l’écriture »

La troisième séquence, « La naissance de l’écriture », avait pour objectif d’approfondir la notion de mythe, de continuer à découvrir les liens entre les réponses données par les hommes selon les époques et les régions du monde, de repérer plus nettement les étapes du récit et les substituts et de favoriser les liens entre lettre et image. Très vite, a surgi la question du rapport entre le signe et le sens, et, partant, de l’acte même de lire. C’est avec les élèves les plus en difficulté de lecture qu’il m’a semblé le plus intéressant d’essayer d’interroger l’acte de la lecture, et c’est à ce moment-là que la différenciation des activités, déjà en cours en dehors du groupe classe, s’est imposée à la classe entière. Cette séquence a donc permis de situer l’histoire des hommes et le début de l’Histoire, de la mettre en rapport avec l’expérience personnelle du code : son utilité, ses exigences, ses difficultés.

Déroulement de la séquence pédagogique

Séance 1 : susciter le questionnement sur la naissance de l’écriture et entrevoir des éléments de réponse. « Pourquoi l’écriture est-elle née ? »

Dominante

- lecture silencieuse individuelle et écoute d’une histoire lue par le professeur

Support

- Mythe de l’origine de l’écriture chez les Egyptiens (Voir le site de la BNF
La première partie du texte donné aux élèves ne comporte ni espaces ni ponctuation.
Questionnaire à remplir à l’issue de son déchiffrement. (Doc.1 séance 1)

- Lecture d’un extrait de roman jeunesse (L’œil d’Horus, d’A. Surget, chapitre 14 ) proposant une autre explication à la naissance de l’écriture.

Objectif

- Se représenter la réponse à une question, avoir une intention de lecture, lire un texte non segmenté.

Démarche

- Travail sur les représentations par écrit : trouver individuellement et par écrit ses propres réponses à la question « pourquoi l’écriture est-elle née » ? Cet écrit permet de situer l’état de la connaissance des élèves et la façon dont ils sont capables de convoquer des savoirs linguistiques, culturels, de croiser des champs disciplinaires différents.

- Lecture d’un texte non segmenté : déchiffrer un texte « illisible » pour y trouver des réponses à la question « comment l’écriture est-elle née ? » (Doc.1 séance 1).

Questionnaire

Ce travail permet de diagnostiquer de façon plus fine la conscience métalinguistique des élèves (segmentation de phrases, des groupes constituants de la phrase, segmentation des mots).

Séance 2 : retrouver les étapes du récit mythique d’un texte entendu.

Dominante

- lecture

Support

- 19 fragments mélangés du résumé du récit écouté lors de la séance précédente (Doc. 2, séance 2).

Objectif

- Restituer sa compréhension du texte, remettre les étapes du récit dans l’ordre. Travail sur la cohérence textuelle.

Démarche

- Lecture active par deux, suscitant la négociation et le repérage des constituants du texte, chronologiques, personnages...

- Les groupes d’élèves les plus en difficulté sont encouragés à classer les fragments en trois groupes (début, milieu, fin).

Séance 3 : réflexion sur l’organisation d’un récit.

Dominante

- Lecture

Support

- Les 19 fragments du récit (Doc.2, séance 2)

Objectif

Lire et comprendre un récit : cohérence textuelle.

Démarche

- Mise en commun collective du texte remis dans l’ordre, début de réflexion sur la notion de début, milieu et fin d’un récit.

- Repérage des différents personnages et de leurs substituts.

Séance 4 : évaluation de la lecture cursive de La Vengeance de la momie de E. Brisou-Pellen.

Dominante

Ecriture (résumé)

Support

Photocopie de cinq illustrations du roman dans le désordre.

Objectif

Evaluer la compréhension d’une lecture longue et la lecture d’image.

Démarche

Résumer le début et la fin du roman ; remettre les illustrations dans l’ordre et en identifier la scène et les personnages représentés.

Séance 5

Découvrir différents systèmes d’écriture sur internet

Dominante

Lecture et informatique

Support

- Une fiche guide

Fiche guide


- Le « carnet de navigation » sur les sites internet sur l’origine de l’écriture :

[http:http://education.france5.fr/chine/jeux/ecriture.swf //www.atelier-calligraphie.com/histoire.htm->http://www.atelier-calligraphie.com/histoire.htm], http://classes.bnf.fr/dossiecr/, http://www.mcq.org/fr/documents/pedago/jeu_mandarin/mandarin.html

Objectif

Recherche documentaire, prendre des notes.

Démarche

- Chaque élève prend des notes et recopie quelques signes des différentes écritures et alphabets découverts sur les sites interactifs grâce auxquels il peut jouer avec les hiéroglyphes ou les idéogrammes chinois.

- Il apprend également des informations sur l’histoire des premiers alphabets.

Séance 6 : 3 activités différenciées pour apprendre à mieux lire

Durée

- Deux heures

- Entre les deux heures, lecture orale du professeur du mythe de la naissance de l’écriture dans une tribu du Cameroun, en lien avec les représentations des « Ecritures d’Afrique » affichées dans la classe. Lecture du mythe de Cadmos

Mythe de Cadmos

Activité 1 : Deux groupes de 4 élèves, ayant lu entièrement le roman.

Dominante

Lecture, écriture

Support

Une fiche de groupe accompagnant le travail avec des consignes précises permettant la correction de l’évaluation de la séance précédente. Le roman La vengeance de la momie.

Objectif

Corriger l’évaluation, définir plus précisément les notions de début et fin de récit (Qu’est-ce qui déclenche l’histoire ? A partir de quel moment peut-on considérer que le récit est terminé ?).

Démarche

Travail de groupe amenant à négocier une définition de la situation initiale et finale d’un récit, à se répartir le travail.

Activité 2 : 13 élèves répartis en différents groupes

Dominante

Lecture

Support

Deux photocopies :
- l’une avec des exercices sur la ponctuation (des textes changeant de sens selon la ponctuation)

Exercice de ponctuation

- l’autre avec une fiche-outil sur la ponctuation à compléter.

Fiche outil
Objectif

Prolonger le travail de la séance 1 sur la relation entre le signe (et ici la ponctuation) et le sens.

Démarche

Travail de groupe autonome amenant à négocier ses réponses dans une recherche commune.

Activité 3 : 3 élèves en grande difficulté de lecture

Dominante : lecture et questionnement sur la construction du sens

Support

Le texte non segmenté et sa suite (Document de la séance 1 : questionnaire), une fiche de groupe avec des questions sur les difficultés éprouvées lors de la séance 1, un transparent sur lequel recopier le texte segmenté et ponctué.

Objectif

Interroger l’acte de lecture afin de dépasser ses difficultés : revenir sur les procédures de base et les nommer.

Démarche

Mettre à jour les difficultés rencontrées lors de l’exercice de déchiffrement du texte aux mots non segmentés, étendre le questionnement à l’acte même de lecture, préparer la correction à présenter oralement aux autres. Ils doivent également trouver des questions à poser au reste de la classe sur la deuxième partie du texte. Ainsi, on essaye de leur faire dépasser leurs difficultés à trouver des réponses dans un texte, en inversant leur posture : ils doivent se mettre à la place des élèves qui auront à trouver. (Cf doc. 8 séance 6)

Activité 3 document d’accompagnement

Séance 7 : mise en commun des activités différenciées

Dominante

Lecture, écriture

Support

Tableau avec les activités et leurs objectifs, cahier de l’élève

Objectif

Redonner du sens aux différentes activités menées par chacun, rendre les élèves acteurs de leur apprentissage, assurer la cohésion de la classe.

Démarche

- Compléter le tableau en se demandant ce qui a été appris avec chaque texte et activité de la séquence.

- Mise en commun des travaux faits en groupe, présentation orale et réflexion sur les objectifs atteints.

Séance 8 : naissance de l’alphabet

Dominante

Lecture

Support

Photocopie du chapitre de « Comment naquit l’alphabet » de Rudyard Kipling (Histoires comme ça), découpé en cinq, de façon à ce que les indices soient suffisants pour repérer la succession des fragments à l’oral (la découverte de la première lettre à partir du son « ah », l’invention de l’espace entre les mots et des dessins-sons, le premier décodage d’un mot et l’invention de la première phrase, la naissance de l’alphabet avec l’invention des derniers dessins-sons, la découverte du grand secret du monde qui permet de parler sans être là).

Objectif

Découvrir un processus d’invention de l’alphabet proche du nôtre, faire réfléchir les élèves sur les rapports complexes image/son/sens qui ont préexisté à sa formation. La réflexion sur l’organisation du récit se poursuit.

Démarche

- Les élèves sont répartis en cinq groupes. Chacun dispose d’un cinquième du chapitre. Chaque groupe renseigne une fiche dans laquelle il doit, après avoir lu son texte, le résumer en 3 phrases maximum, lui donner un titre et dire s’il est au début, au milieu ou à la fin de l’histoire.

- La mise en commun des fiches de groupes permet à chaque élève de connaître l’ensemble du chapitre.

Séance 9 : bilan sur les différents systèmes d’écriture - du signe au mot

Dominante

Langue

Support

- Les « carnets de navigation » internet (Cf. séance 5 : fiche guide).

- Une fiche à compléter sur le fonctionnement de l’alphabet de la langue française.

Fonctionnement de l’alphabet

Corrigé :

Fonctionnement de l’alphabet-corrigé

- Un tableau reprenant l’évolution des pictogrammes à l’alphabet, l’alphabet phonétique international (Doc. 9 séance 9).

Objectif

- Faire le bilan sur les différents systèmes d’écriture.

- Utiliser ces connaissances pour réfléchir aux règles du système alphabétique français.

Démarche

Les élèves présentent oralement le fonctionnement des écritures qu’ils ont rencontrées ou qu’ils connaissaient avant la séance informatique. Les différents documents distribués leur permettent de compléter une fiche qui les amène à réfléchir aux règles nécessaires pour lire le français : importance du contexte pour la construction du sens, distinction phonème/ graphème à l’aide de l’alphabet phonétique international, repérage des signes grammaticaux ne marquant pas des sons.

Séance 10 : du mot aux groupes constituants de la phrase

Dominante

Langue

Support

Fiche de correction de l’exercice de ponctuation fait en séance 6 (Cf. séance 6 : exercice de ponctuation), reprenant plusieurs versions du même texte changeant de sens en fonction de sa ponctuation.

Correction ponctuation
Objectif

Faire repérer aux élèves les mots qui fonctionnent ensemble, autour du verbe et autour du nom, comprendre le rôle de la ponctuation dans la construction du sens.

Démarche

- Consignes progressives pour amener l’élève à prendre conscience que le regroupement des mots entre eux (à l’aide de la ponctuation) obéit à une logique qu’ils connaissent intuitivement : on ne peut séparer par la ponctuation les mots appartenant au groupe nominal, ni les mots organisés autour du verbe (sujet-COD).

- L’élève doit d’abord regrouper (en allant à la ligne) les mots qui fonctionnent ensemble sur un texte non ponctué, puis sur des versions du même texte ponctué différemment, identifier les changements de sens opérés par des signes de ponctuation différents entre ces groupes constitués.

Texte sans ponctuation

Séance 11 : naissance de la lecture et construction du sens

Dominante

Lecture - écriture

Support

Tableau individuel des activités et objectifs de la séquence, rempli au fur et à mesure des séances (Doc. 12 séance 11).

Tableau individuel des activités
Objectif

Faire le point sur l’acte de lire, les acquis de la séquence et la stratégie à adopter pour lire un texte long.

Démarche

- Chaque élève répond individuellement à la question « qu’est-ce que lire ? ».

- Bilan collectif. Les élèves en difficulté de lecture ont détaillé les étapes liées au déchiffrement du sens. Les élèves meilleurs lecteurs ont insisté sur les plaisirs que leur procure la lecture.

- Comment utiliser ce qu’on a appris dans cette séquence pour parvenir à lire un roman en lecture cursive ? Mutualisation des pratiques de chacun.

Carnet de bord

Séance 12 : évaluation finale

Dominante

Langue - écriture

Support

Photocopie avec un résumé du texte de Kipling sur l’invention de l’alphabet et des questions sur la naissance de l’écriture et la lecture.

Evaluation finale
Objectif

Evaluation et réinvestissement des connaissances individuelles en matière de lecture.

Démarche

Individuellement, à l’écrit, identifier les groupes de mots constituant une phrase puis un texte afin de le ponctuer et de lui donner son sens. Expliquer les différences entre une écriture alphabétique et idéogrammatique. Expliquer le fonctionnement et les étapes de la lecture d’un texte en français.

Conclusion

- Cette séquence sur la naissance de l’écriture nous a entraînés, les élèves et moi, vers la redécouverte d’une autre naissance, celle de la lecture, de la construction du sens à partir du signe. Sachant qu’elle n’est pas installée de façon aussi efficace pour chacun, elle a permis de tenter de revenir sur les difficultés de lecture solidement ancrées afin d’essayer de les résoudre. Ce sont d’ailleurs les élèves dont le plaisir de la lecture individuelle est le moins installé qui parvenaient le mieux à détailler les étapes du déchiffrement du sens, repérant plus nettement ce qui leur posait problème, première étape importante mais non suffisante à leur résolution, qui devra ensuite être étayée tout au long de l’année...

- Les allers-retours permanents entre la lecture et le questionnement sur son fonctionnement ont permis à chacun des élèves de s’interroger sur son expérience personnelle de lecteur et de la consolider en l’abordant de façon différente, en la nourrissant des autres systèmes existant, et en les ramenant vers l’écriture... Pour aller jusqu’au bout de cette démarche il aurait été intéressant d’avoir le temps de réaliser un travail d’écriture d’invention de nouveaux mythes sur le sujet, reprenant les représentations individuelles de la première séance.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)