Aborder René Char au collège

, par BREYER Véronique, Collège Lakanal, Colombes, ISSAURAT ML, IA-IPR

Ces propositions ne sont que des indications qui laissent largement ouvert le choix d’autres textes et d’autres approches.

Proposition de choix de poèmes de René Char pour les classes de 6ème et 5ème

Pistes proposées par Véronique Breyer, professeur de Lettres.
Toutes les références renvoient aux éditions Poésie Gallimard.

Fureur et mystère

- Rouge-gorge, mon ami, qui arriviez quand le parc était désert, cet automne votre chant fait s’ébouler des souvenirs que les ogres voudraient bien entendre.

- Si l’homme parfois ne fermait pas souverainement les yeux, il finirait par ne plus voir ce qui vaut d’être regardé.

- A en croire le sous-sol de l’herbe où chantait un couple de grillons cette nuit, la vie prénatale devait être très douce.

- L’esprit, de long en largre, comme cet insecte qui aussitôt la lampe éteinte gratte la cuisine, bouscule le silence, triture les saletés.

- Toute la masse d’arôme de ces fleurs pour rendre sereine la nuit qui tombe sur nos larmes.

- Les enfants réalisent ce miracle adorable de demeurer des enfants et de voir par nos yeux.

- C’est l’heure où les fenêtres s’échappent des maisons pour s’allumer au bout du monde où va poindre notre monde.

- J’envie cet enfant qui se penche sur l’écriture du soleil, puis s’enfuit vers l’école, balayant de son coquelicot pensums et récompenses.

Beauté, je me porte à ta rencontre dans la solitude du froid. Ta lampe est rose, le vent brille. Le seuil du soir se creuse.

- « Je t’aime », répète le vent à tout ce qu’il fait vivre. Je t’aime et tu vis en moi.

- Dans la boucle de l’hirondelle un orage s’informe, un jardin se construit.

- Pouvoir marcher, sans tromper l’oiseau ; du coeur de l’arbre à l’extase du fruit.

- Si nous habitons un éclair, il est le coeur de l’éternel.

- La sorgue

- Le martinet

Les Matinaux

pages 104, 106, 108, 109, 111.

En trente-trois morceaux et autres poèmes

- Le poète recommande : « Penchez-vous, penchez-vous davantage. » Il ne sort pas toujours indemne de sa page, mais comme le pauvre il sait tirer parti de l’éternité d’une olive.

- Un poète doit laisser des traces de son passage, non des preuves. Seules les traces font rêver.

- Un poète se remarque à la quantité de pages insignifiantes qu’il n’écrit pas. Il a toutes les rues de la vie oublieuse pour distribuer ses moyennes aumônes et cracher le petit sang dont il ne meurt pas.

- La poésie sera toujours au premier chef une évasion, la geôle forcée et l’assurance que cette évasion aux longues et meurtrières foulées a réussi.

Pour les classes de 4ème et 3ème

Les différents modes d’écriture de Char

Les choix faits permettent la constitution de groupements thématiques.

- Evadné, Fureur et Mystère, page 61.
- Tu as bien fait de partir, Arthur Rimbaud, Fureur et Mystère, page 204.
- La Sorgue, Fureur et Mystère, page 202.
- Le martinet, Fureur et Mystère, page 203.
- Allégeance, Fureur et Mystère, page 211.
- Madeleine à la veilleuse, Fureur et Mystère, page 207.
Feuillets d’Hypnos n°178, Fureur et Mystère, page 128.

- L’adolescent souffleté, Les matinaux, page 58
- Les inventeurs, Les matinaux, page 69.
- Le deuil des névons, Les matinaux, page 162.
- La minutieuse, Les matinaux, page 111.

- Madeleine qui veillait, Recherche de la base et du sommet, page 43.

- Destination de nos lointains, Le Nu perdu, page 132.

Autour de la résistance

« Portraits » Charles Cros, Recherche de la base et du sommet, page 105.
Feuillets d’Hypnos n°11, 30, 53, 65, 87, 99, 128, 138, 146, 149, 157,
Fureur et Mystère

Fragments en echo :
Feuillets d’Hypnos n°4, 7,31, 50, 57, 59, 81, 102, 104, 169, 235,237.

Fragments autour de la poésie

Ces poèmes peuvent complèter et accompagner selon les souhaits les choix précédents.

Feuillets d’Hypnos n°6, 19, 56, 97,98,114.

En trente trois morceaux et autres poèmes pages 48 et suiv (choix à faire sur les 7 pages de "Sur la Poésie" 1936-1974. )

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)