Quelle valeur accorder à la parole qui séduit ? Humanités, Littérature et Philosophie - Les pouvoirs de la parole

, par BERNOLLE Marie-Anne, Rattachée à la DAFOR , Chargée de mission pour l’Inspection de Lettres

Proposition d’Isabelle Moreau & Fanny Bérat-Esquier, professeurs de philosophie et de lettres au lycée des Pierres Vives à Carrière-sur-seine

Quelle valeur accorder à la parole qui séduit ? On peut interroger ici la finalité de cette parole : veut-elle seulement séduire, émouvoir pour amener le public aux vues de l’orateur, ou doit-elle servir la vérité ?

1- Poser le problème

Les séductions de la parole : plaire, séduire et émouvoir. Quelle valeur accorder à la parole qui séduit ?
On peut interroger ici la finalité de cette parole : veut-elle seulement séduire, émouvoir pour amener le public aux vues de l’orateur, ou doit-elle servir la vérité ?
Il s’agit de montrer que si la parole, notamment quand elle est poétique, peut se contenter d’émouvoir et de séduire, elle peut aussi avoir une fonction psychagogique et conduire la pensée vers la connaissance de la vérité ou d’une vérité commune. Ce qui conduira à s’interroger sur le statut de la vérité et sur notre rapport à la vérité, en particulier à l’ère du numérique.
Or, « il est difficile de dire la vérité, car il n’y en a qu’une, mais elle est vivante et a par conséquent un visage changeant. » Lettre à Miléna, Kafka [1]

2- Amorce

On proposera comme travail introductif la lecture parallèle d’extraits des Nuées d’Aristophane et de L’Apologie de Socrate de Platon.
Les deux textes, l’un comédie, l’autre dialogue/plaidoirie, soulignent le problème d’une manipulation possible par la parole. Ce qui est visé, selon des modalités littéraires différentes, est la puissance de la parole soit comme sophistique qui cherche à manipuler et à tromper, soit comme discours qui cherche à dire la vérité.

3- Pourquoi ce choix pédagogique pour les élèves d’aujourd’hui ?

Il s’agit de « penser ce qui nous arrive » H. Arendt, et en l’occurrence de comprendre comment la parole est aujourd’hui, à l’ère de la post-vérité, le véhicule d’une opinion qui cherche moins à départager le vrai du faux qu’à conforter l’appréhension subjective des faits par les individus.
Comment permettre aux élèves de comprendre que la pluralité des opinions, nécessaire à la vie démocratique, ne doit pas se confondre avec un relativisme qui renonce à la recherche de la vérité et amoindrit la gravité du mensonge ?

L’analyse du conflit historiquement formulé par Platon, et renouvelé et reformulé par Aristote, entre sophistique, rhétorique et philosophie, doit permettre de disposer de l’armature conceptuelle pour réfléchir concrètement à la façon dont nous usons de la parole pour approcher la vérité et permettre, à nos élèves, de réfléchir à la formation de l’opinion, à sa diffusion/propagation. Notamment à l’ère du numérique, le Web étant, désormais, le lieu de toutes les formes de séduction par la parole.
On devra donc interroger comment l’art de la parole vive est aujourd’hui concurrencé par de nouvelles modalités, et comment l’autorité de la parole est également touchée, notamment par la difficulté d’identifier « qui dit, quoi et pourquoi ? » sur les réseaux sociaux.

L’enjeu principal de cette question est celle, in fine, de la possibilité d’un monde commun.

4- Les corpus, la démarche

Entrer dans le questionnement

LETTRES
Textes introductifs pour travailler sur les pouvoirs multiples de la parole

  • Lectures de Rabelais, Quart Livre, "les paroles gelées"
    Paroles vives contre paroles mortes : l’oralité
  • Extrait du Cymbalum mundi
    Pour montrer que les paroles reflètent la multiplicité des opinions (caquetage) mais qu’il existe aussi une parole magique, celle de Mercure/Hermès, dieu de la communication, qui transforme/agit sur le réel.
    L’enjeu est la maîtrise de la parole de façon à pouvoir produire des discours qui vont plaire/séduire/émouvoir.

PHILOSOPHIE

Travail introductif et définitionnel
La parole, le propre de l’homme, permet l’avènement d’un monde commun par la parole.

Extrait d’H. Arendt : « car le monde n’est pas humain pour avoir été fait par des hommes, et il ne devient pas humain parce que la voix humaine y résonne, mais seulement lorsqu’il est devenu objet de dialogue. » Vies politiques.

Activité
Analyse des expressions de la langue courante :
"prendre la parole", "tenir parole"…,
Analyse des modalités de la parole : discours, éloquence, harangue, sermon, débat, discussion, conversation…

La parole : un usage exclusivement oral. Quelles différences entre oral et écrit ?

Discours oral/texte écrit, échange oral comme parole vive, plutôt que l’écrit parole doctrinale, figée.
Phèdre, 274 b-276 b - L’écrit est figé.

Singularité du dialogue philosophique, comme parole vivante. Le dialogue platonicien : la maïeutique, l’ironie, la réfutation.
Exemple : confrontation Socrate/Mélétos dans l’Apologie de Socrate.

Les exercices d’introduction permettent un travail d’identification des finalités de ces différentes modalités du discours ? Cela conduit à identifier en quoi consiste l’art de la parole, et quelles sont les conditions de l’autorité de la parole ?
Introduction problématisée sur les pouvoirs de la parole.

La parole pour créer émotion et beauté

LETTRES - Étape 1

Il s’agit de donner à voir et à entendre la séduction de la parole, ce au sens positif du terme.

On propose aux élèves un parcours dans L’Odyssée d’Homère, sous la forme d’une lecture en pointillés.
La séance est centrée sur le plaisir de la parole, à deux niveaux. Les extraits choisis mettent en scène la parole et le plaisir qu’elle suscite ; la séance entend être, pour les élèves, en soi une expérience du plaisir de la parole.

L’Odyssée, épopée polyphonique ; lieu d’une parole aédique, liée à la fête, au divin :

  • Chant 3 : Nestor, champion d’éloquence.
  • Chant 8 : Démodocos : mise en abyme de l’aède, qui fait naître l’émotion.
  • Chant 12 : les sirènes
    Passage essentiel pour montrer l’ambiguïté de la parole, poison et contre-poison, puisque le chant des sirènes peut tuer, mais que l’avertissement de Circé permet d’échapper à ce danger.
    Transition vers la dimension des dangers de la parole.

La parole séductrice dévoyée

LETTRES - Étape 2
Parole séductrice, détournée, déviante : au service de la vacuité ou de l’injuste

  • Les Nuées d’Aristophane : lecture en entier.
    Socrate y est présenté comme sophiste, capable de faire passer pour honnête la cause la plus malhonnête.
    Agôn logôn du raisonnement juste contre le raisonnement injuste : c’est ce dernier qui l’emporte.
    => pensées « nuageuses », inconsistantes, des sophistes.
  • Travail sur le contre-éloge : faire dire ce qu’on veut au réel, manipuler la parole.
    Lucien, Éloge de la mouche : « faire de la mouche un éléphant ».

PHILOSOPHIE - Étape 1
Sophistique et dialectique : le sophiste séduit se moque de la vérité vs le philosophe qui cherche la vérité.

Lecture de l’Apologie de Socrate
Socrate ne comprend pas le portrait qu’on fait de lui : les discours l’ont transformé en sophiste et physicien, lui qui combat les sophistes mais est habile orateur et séducteur...
=> Étude des discours tenus sur Socrate :

  • rumeurs, calomnie, ...
  • modalités de la parole : qui est à l’origine ? (problème de l’autorité de la parole),
  • chefs d’accusation,
  • notion de complot...

Prolongements/réflexion/activités élèves

  • 1) Réflexion sur l’usage du numérique.
    Recherche et analyse :
    Formation et manipulation de l’opinion sur le web
    Remise en question des catégories du vrai et du faux, à partir de l’expérience des élèves. (rumeur/viralité ; calomnie/harcèlement ; fake news, faux, mensonge…)
  • 2) L’art de la caricature, et son influence
    Les caricatures du philosophe depuis l’Antiquité (ou de toute autre personne) à déconstruire.
    Daumier.

Conséquences politiques et morales d’un discours qui trahit la vérité :
injustice, condamnation à mort de Socrate, ici.

Problème :

  • Dissociation savoir/parole : séduction plus importante que le savoir lui-même.
    Rhéteur plus persuasif que le médecin : Gorgias, 458e-459c
  • Comment former l’opinion en vue de la vérité ? Peut-il y avoir une rhétorique qui rende les citoyens meilleurs ?
    Gorgias, 502d-503b

Travail commun d’écriture

On propose aux élèves l’écriture d’un contre-éloge, discours à la manière de Gorgias.

La rhétorique - Des discours adaptés à leur fin

LETTRES - Étape 3
Les finalités de la parole : des discours adaptés à leurs fins

La rhétorique : un art du discours.

  • Aristote : les trois genres de l’art oratoire.
  • La rhétorique latine
    Quintilien : les 5 parties de la rhétorique ; les 4 moments d’un discours.
    Lectures et productions de discours.

La dimension corporelle : user de sa voix et de son corps.
=> Aide en vue du grand oral de terminale / compétence au-delà des disciplines
Lecture d’images

  • La Rhétorique à Ménenius
  • À voix hautede Stéphane de Freitas, Ladj Ly
    Film produit par My Box Production, France Télévisions, sorti en salle le 12 avril 2017.

PHILOSOPHIE - Étape 2
Opinion / Vérité / Vérités

La valeur instrumentale de la rhétorique : la nécessité de convaincre.

Renouvellement du problème
Il faut distinguer les domaines de la vérité scientifique, nécessaire, et celui de l’opinion contingente.

  • Nouveau statut de la dialectique : ce n’est pas d’atteindre la Vérité, mais d’argumenter sur tout sujet et d’éviter les contradictions dans un raisonnement.
    Aristote Topique,I, 1- 100a 18-22
  • Mais évitez les tricheurs / menteurs : admettre les opinions les plus admises ; statut du vraisemblable et du commun.
    Aristote Rhétorique, I, 1, 1355a19-21

Prolongements/activités

  • La figure de l’orateur
    Lecture d’images : Mirabeau à la constituante
    Démosthène. L’art de la parole.
    => Analyse de la gestuelle ; expressivité dans l’art de la parole qui contribue à l’autorité de la parole.
  • Séduire et dominer en politique
    Étude de discours politiques, démocratie et démagogie, l’autorité de la parole ;
    La dissimulation et le mensonge :
    Machiavel, Le Prince, chap.XVIII
    H. Arendt, Du Mensonge à la violence
  • Étude de plaidoyers judiciaires.
  • Écrire un plaidoyer : travail argumentatif, défendre une cause.

Travail commun oral

Travail commun envisagé avec un comédien. Participation des élèves de HLP au concours d’éloquence du lycée.

La fonction de la parole

LETTRES - Étape 4
Que nous apprend la parole en nous séduisant ? La parole au service du dévoilement de la vérité

  • Retour sur Homère, l’Odyssée
    La parole révèle la vérité : Ulysse dit ainsi qui il est.
    Éloge de la parole : la parole efficace. Cf. les « paroles ailées » = empennées, qui atteignent leur but.
    Le mensonge est également parole de vérité chez Homère.
  • Prolongement sur les pouvoirs de la fiction, du mythe pour révéler la vérité. L’apologue : La Fontaine, Le pouvoir des fables.
    Ouverture sur la parole politique : la question de l’autorité de la parole.

PHILOSOPHIE - Étape 3
La fonction psychagogique de la parole : conduire l’âme vers la vérité.

  • Phèdre, 270a 270b : usage pédagogique et psychagogique de la rhétorique.
  • Les Lois IV, 722d-723 d : nécessité des Préludes pour charmer l’âme, convaincre celui qui n’a pas le savoir.
    L’art de la parole et l’autorité de la parole pour s’adresser au peuple que l’on gouverne.

Les mythes chez Platon : fonction du mythe comme approche d’une vérité commune aux hommes.

Notes

[1Briefe an Milena, 1956 (1ère éd.) ; coll. l’imaginaire, Gallimard, 1988 (réed.), trad. de l’allemand (Autriche) par Alexandre Vialatte

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)