L’écriture flaubertienne

, par BLACKSTONE Jacqueline, Lycée Gustave-Monod, Enghien

Séquence en 2nde

Un exemple de travail de l’écriture chez Flaubert : trois textes célèbres et leurs préfigurations

Présentation de la séquence

Type de classes

- Seconde européenne ; bon niveau, homogène.
- Effectif chargé : 39 élèves.

Objets d’étude concernés

- Le travail de l’écriture (analyse des rapports entre sources, projets, brouillons, textes et variantes).
- Le récit, le roman, la nouvelle.

Place de cette séquence dans la progression

Dans le cadre de l’objet d’étude « le narratif », la séquence précédente comportait un groupement de textes consacré aux premières pages de romans d’éducation dont celle de l’Education sentimentale.

Objectifs

- Etude comparative des textes (points communs et différences des deux états).
- Etude de l’évolution d’un état à un autre (thématique, plan, point de vue, écriture...)
- Prise de conscience de la récurrence de thèmes, d’images, d’expressions qui témoignent des « mythes personnels » propres à cet auteur.

Textes étudiés

Corpus

1.

  • a) Incipit Madame Bovary (jusqu’à : « la posa sur ses genoux »).
  • b) La première version, cf. édition Pommier et Leleu chez Corti.

2.

  • a) L’incipit de l’Education sentimentale (jusqu’à : « la plus longue »).
  • b) L’incipit de la première Education sentimentale chapitre 1

3.

  • a) La première rencontre de Madame Arnoux dans l’Education sentimentale (" Ce fut comme une apparition... dans le capot de l’escalier « ).
  • b) La rencontre de Maria dans Les mémoires d’un fou ( » J’allais souvent seul... de son bras « ).

Documents complémentaires

Extraits de la Correspondance de Flaubert :

- 1. Lettre à Louise Colet du 16 janvier 1852. ( » Il y a en moi, littérairement parlant, deux bonshommes distincts [...] L’éducation sentimentale a été à mon insu un effort de fusion entre ces deux tendances de mon esprit. [ ...] J’ai échoué. Quelques retouches que l’on donne à cette œuvre (je les ferai peut-être), elle sera toujours défectueuse. « )

- 2. Lettre à Louise Colet du 28 octobre 1853. ( » [...] Novembre suivra le chemin de l’Education sentimentale et restera avec elle dans mon carton indéfiniment. Ah ! Quel nez fin j’ai eu dans ma jeunesse de ne pas le publier. Comme j’en rougirais maintenant ! [...] « )

Lecture cursive

Les élèves ont lu Madame Bovary pendant l’étude de la séquence précédente.

Recherches personnelles des élèves

- 1. Recherche concernant la biographie de Flaubert en rapport avec la situation du héros de l’Education sentimentale, ainsi que ses liens avec Elisa Schlesinger.
- 2. Recherches sur les principales différences entre l’intrigue et le plan des deux Education sentimentale .

Démarche

- Mise en commun des réactions des élèves à la lecture du corpus et des lectures complémentaires. On met en lumière la cohérence de ce groupement et on dégage les problématiques qui l’impliquent (une séance).

- Exposé d’un élève qui rend compte de sa lecture personnelle de Madame Bovary, suivi d’une mise en commun avec l’ensemble de la classe (une séance) ;

- Lecture analytique de l’incipit de Madame Bovary (une séance)

- Etude comparative du brouillon de l’incipit de Madame Bovary avec la version définitive. (une séance).

- Rappel des principales conclusions de l’étude analytique de l’incipit de l’Education sentimentale effectuée lors de la précédente séquence ; étude comparée des deux versions du texte. (une séance).

- Lecture analytique de la première rencontre de Frédéric Moreau et Madame Arnoux (une séance)

- Etude comparative de cette rencontre et de la première rencontre de Maria dans Les mémoires d’un fou (une séance).

- Exposé d’un élève qui fait le compte-rendu de ses recherches sur les points de la biographie de Flaubert concernés par les textes. Réflexion en commun sur les différents états du passage du biographique au romanesque. (une séance).

- Relecture des extraits de la Correspondance de Flaubert et constatations concernant le genre épistolaire : préparation directe aux travaux écrits (une séance).

Travaux écrits faisant l’objet d’une évaluation

- Ecriture argumentative : » Comme j’ai bien fait de ne pas le publier « , écrit Flaubert à Louise Colet à propos de Novembre et de la première Education sentimentale. En vous appuyant sur votre étude des différents textes abordés dans la séquence, vous exposerez de façon ordonnée et argumentée votre avis personnel à ce sujet.

- Ecriture d’invention : Flaubert envoie à un de ses amis la première version de l’incipit de Madame Bovary. Vous écrivez la lettre dans laquelle cet ami déconseille à Flaubert de publier cet état du texte. Cette réponse sera appuyée sur l’étude précise du texte.

Conclusion de la séquence

Séance consacrée aux conclusions que l’on peut tirer des différentes lectures comparatives ainsi que du rapprochement des commentaires de Flaubert dans sa correspondance.

Prolongement possible

Il vient bien entendu à l’esprit de présenter aux élèves une adaptation cinématographique du roman de Flaubert Madame Bovary, celle de Chabrol par exemple. Mais, il s’agit plutôt d’un phénomène de » réécriture " qui convient à la problématique du programme de première.

Remarque

D’autres passages de Madame Bovary et de l’Education sentimentale auraient pu faire l’objet d’une étude similaire (cf. la scène des comices agricoles commentée abondamment par Flaubert lui-même dans sa correspondance). Le choix des incipit et de la scène de première rencontre a été motivé par les connaissances acquises par les élèves en ce qui concerne ces deux problématiques romanesques.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)