Travailler le lexique en FCA Collège Jean Vilar - Grigny 91

, par BERNOLLE Marie-Anne, Chargée de mission pour l’Inspection de Lettres

L’enseignement Français Culture Antique donne notamment l’occasion de travailler avec les élèves de 6ème le lexique et de leur faire découvrir que les mots ont une histoire, une épaisseur, un sens. En leur apportant quelques clefs et en leur donnant l’occasion de jouer avec les mots, on les aide à se les approprier.
Sont ici proposées deux petites expérimentations faites par Maylis Besançon avec deux groupes d’élèves distincts, qui l’une et l’autre ont donné lieu à une exposition conjointe dans le collège.

« Les mots de nos disciplines »

Exposition réalisée par les élèves UPE2A
En s’inspirant de l’idée proposée sur Odysseum « Comprendre les mots de mes disciplines », a été proposé aux élèves en dispositif UPE2A, qui suivent une heure FCA de quinzaine, d’étudier les mots des disciplines.

En début de chaque séance, depuis la rentrée jusqu’aux vacances d’automne, ont été étudiés quelques mots spécifiques des matières scolaires : certains mots ont été trouvés par les élèves, d’autres ont été donnés par les professeurs des disciplines concernées.
Une séance a été consacrée à la formation des mots, à l’étude des jours de la semaine et à des exercices de composition ou dérivation de certains mots.

Pour chaque mot, les élèves ont eu à faire des recherches en s’aidant des outils mis à leur disposition et, avec l’accompagnement du professeur, à répondre à trois questions :

  • d’où vient le mot ?
  • quelle est sa signification ?
  • à quoi a-t-il donné naissance ?
Fiche élève

Les élèves ont essentiellement cherché sur ordinateur parce qu’il était ainsi plus simple de mettre à leur disposition une définition accessible à leur niveau de compréhension écrite.

Ont alors été élaborées des affiches qui ont fait l’objet d’une exposition : l’affiche sera ensuite offerte au professeur de la discipline.

Consulter les affiches

« Le cabinet des mots anciens »

Durée : 4h
La classe de 6ème FCA, constituée de 16 élèves, s’est de son côté vu proposer de découvrir la magie des mots en constituant Le cabinet des mots anciens.

La première séquence de l’année avaient porté sur les cosmogonies, et avait déjà donné l’occasion de partir à la découverte de l’origine des mots. Une séance a également été consacrée à la formation des mots en amont du projet et à l’étude des jours de la semaine pour découvrir l’étymologie.

En binômes ou trinômes, les élèves ont choisi leur thème de travail parmi une liste proposée :

  • janvier, février … d’où viennent le nom des mois de l’année.
  • pouce, index et compagnie : les parties du corps.
  • cumulus, nimbus : les mots de la météo.
  • do, ré, mi : les notes viennent du latin !
  • cubitus, radius : les os du corps humains.
  • diplodocus, tricératops et autres créatures : d’où viennent les noms des dinosaures.
  • Noël, Pentecôte et compagnie : les noms des fêtes en France.
  • Bédéphile ou cinéphile : le nom de nos passions.
  • aquaphobie ou arachnophobie : le nom de nos peurs.
  • agriculture, horticulture : l’art de nommer le jardin.
  • jurisprudence, coupable, enquêter : les mots latins dans le droit.
  • les formules magiques dans Harry Potter.

Démarche
Tout le travail s’est fait en classe. En groupes, les élèves ont commencé par effectuer des recherches au CDI, sur les ordinateurs et à partir de documents papiers. Dans une première phase du travail, ils ont d’abord pris des notes sur feuille
en s’appuyant sur la fiche qui leur a été distribuée pour guider leur travail :

Pour les plus avancés, ils ont pu ensuite travailler sur ordinateur pour commencer la mise en page de leur fiche lexicale. Certaines et certains ont souhaité également illustrer leur fiche : il leur a été proposé de choisir une image libre de droit sur le site Canva (avec l’accès professeur).

Cette activité a été l’occasion pour les élèves :

  • de découvrir l’histoire des mots, leur origine : l’origine des mois de l’année ;
  • d’analyser comment se construit la terminologie scientifique : le nom des dinosaures ;
  • de travailler sur la formation des mots : par composition avec, en second terme de composé, phobe / phobie ou encore phile / philie ;
  • de voir comment on peut jouer avec les mots et d’apprendre eux aussi à jouer : les noms des formules magiques d’Harry Potter ;

et in fine d’enrichir leur vocabulaire.

Consulter le journal de l’exposition

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)