Stendhal Le Rouge et le Noir - S’approprier les œuvres au programme de 1ère

, par Inspection pédagogique régionale de Lettres

Ce parcours est conçu pour être mené intégralement à distance, tantôt en groupes, tantôt de manière individuelle pour à la fois partager la relecture et faciliter l’appropriation de chacun. Les régulations du professeur se font à chacun des moments de bilan, sur un mur collaboratif par exemple, qui devient progressivement le parcours de révision de la classe.

Présentation du projet

Objet d’étude : le roman et le récit du Moyen Âge au XXIèmesiècle.

Œuvre & parcours : Stendhal, Le Rouge et Noir / Le personnage de roman, esthétiques et valeurs.

Classe : première générale

Durée : 4 séances

Objectifs :
Au gré des parcours proposés, reprendre l’œuvre, la parcourir, la revisiter.
Au gré des questionnements proposés, donner du sens et mettre en perspective pour mieux s’approprier l’œuvre.

Mise en œuvre

En guise d’introduction

Pour vous relancer dans le roman, vous pouvez écouter l’émission qui lui est consacrée sur France Culture, dans Écoutez, révisez ! , par Olivia Gesbert : « Le Rouge et le Noir : voyage en Stendhalie ».
Les extraits lus vous serviront pour le parcours 1 - « Entrer, conquérir ».

Parcours 1 - Entrer, conquérir

Travail de groupe : les « entrées » de Julien

Modalités
Après un petit travail de mise en bouche collectif, l’essentiel se fait en groupe.
Les travaux sont rassemblés et mis à disposition de tous.

Par exemple :
> le professeur récupère les travaux de groupe et en fait une présentation sur le mur collaboratif prévu à cet effet ;
> les groupes copient sur un pad de classe le résultat de leur réflexion.

Mise en bouche
Ce petit travail initial peut se réaliser par exemple :
> collectivement en classe virtuelle,
> par le biais de réponses individuelles sur un forum (On peut paramétrer pour que les élèves ne voient les réponses de leurs camarades qu’après avoir répondu.)

  • On propose aux élèves ces trois phrases :
  1. « Elle eut pitié de cette pauvre créature, arrêtée à la porte d’entrée, et qui évidemment n’osait pas lever la main jusqu’à la sonnette. » (I 6)
  2. « Il vit de loin la croix de fer doré sur la porte ; il approcha lentement.  » (I, 25)
  3. « Le fiacre s’arrêta ; le cocher souleva le marteau de bronze d’une porte immense : c’était l’HOTEL DE LA MOLE……. » (II, 1)
  • On donne ensuite cette consigne :
    « Associez les trois phrases ci-dessus aux trois « entrées » importantes de Julien. »

Consignes pour le travail de groupe

  • Les élèves sont répartis en 3 groupes, chacun traitant une « partie ».
  • Vous préciserez la ville, le lieu exact, le milieu social que Julien pénètre.
  • Vous ferez le point sur ce qu’il apprend, ce qu’il « gagne ».
  • Pouvez-vous identifier pour chacun de ces trois moments une scène de conquête ? Laquelle ?

Travail personnel d’appropriation

Chacun, en consultant le pad ou padlet réalisé par la collaboration des trois groupes, répondra aux consignes suivantes :

  • Certaines de vos lectures linéaires figurent-elles dans ces trois parties ? Relisez-les.
  • Proposez une reformulation synthétique de ce parcours de Julien. Quel titre donneriez-vous à ce « roman » ? Comment ce parcours « entrer, conquérir » définit-il le personnage principal ? Consultez la table des matières, donnez deux ou trois titres qui correspondent bien à ce parcours.

Une synthèse collective est réalisée, par exemple grâce au pad qui permettra un travail collaboratif.

Représentation des héros

Stendhal écrit ... :

̶ J’ai horreur de m’être livrée au premier venu, dit Mathilde, en pleurant de rage contre elle-même.
̶ Au premier venu ! s’écria Julien, et il s’élança sur une vielle épée du moyen-âge, qui était conservée dans la bibliothèque comme une curiosité.
Sa douleur qu’il croyait extrême au moment où il avait adressé la parole à Mademoiselle de La Mole, venait d’être centuplée par les larmes de honte qu’il lui voyait répandre. Il eût été le plus heureux des hommes de pouvoir la tuer.
Au moment où il venait de tirer l’épée, avec quelque peine, de son fourreau antique, Mathilde, heureuse d’une sensation si nouvelle, s’avança fièrement vers lui ; ses larmes s’étaient taries.
L’idée du marquis de La Mole, son bienfaiteur, se présenta vivement à Julien. Je tuerais sa fille ! se dit-il, quelle horreur ! Il fit un mouvement pour jeter l’épée. Certainement, pensa-t-il, elle va éclater de rire à la vue de ce mouvement de mélodrame… » (II, 17)

Consignes

  • En vous appuyant notamment sur le passage en rouge, expliquez comment est représenté le héros ici ? Trouvez un ou deux autres passages semblables dans le roman.
    Comment définiriez-vous le rapport du narrateur à son personnage ?
  • Faites le même travail pour Mathilde à partir des deux passages en bleu : Que remarquez-vous ? Quel rapport le narrateur entretient-il avec le personnage ?

Bilan
On élabore une synthèse sur le pad ou le padlet de la classe.

Parcours 2 - Sortir, échapper, quitter, s’élever

Travail de groupe : les départs de Julien

Répartition du travail
Groupe 1 Verrières - la maison de Monsieur de Rênal
Groupe 2 Besançon - le séminaire
Groupe 3 Paris - l’hôtel de la Mole

En outre, chaque groupe est également invité à travailler sur :
> Livre I, chapitres V et VI : jusqu’au départ de Julien de la scierie ;
> Livre II, chapitres XLIV, XLV : Julien en prison jusqu’à son départ pour l’exécution.

Pour chacun des lieux suivants en 3 groupes, vous répondrez à ces consignes :

  • Essayez de retrouver ce qui provoque le départ de Julien.
  • Expliquez pourquoi il veut « sortir », à quoi il veut échapper.

Travail personnel d’appropriation

Chacun consulte sur le pad ou padlet commun les différentes réponses et fait le travail suivant.

Relire

  • Relisez vos lectures linéaires si elles se trouvent dans ces moments de « sortie ».

Réfléchir
Livre 1, chapitre 6 et livre 2, dernier chapitre : première et dernière apparitions de Julien.

  • Quelle image du personnage donnent-elles ?
  • Qui est présent dans les dernières lignes du roman ?
  • Qu’en concluez-vous ?

Faire une synthèse

  • Proposez une reformulation synthétique de cet autre parcours de Julien. Donnez-lui un titre ?
  • Comment ce parcours « sortir, échapper, s’élever » définit-il le personnage principal ?

Bilan
Les travaux individuels font l’objet d’une synthèse sur le pad ou padlet.

Travail de dissertation

  • Imaginez par groupes un sujet de dissertation sur le personnage de Julien et la manière dont Stendhal le représente (parcours 1 et 2).
  • Proposez des éléments de réponse sous une forme organisée.
  • Les travaux font l’objet d’une synthèse sur le pad ou le padlet de la classe.

Parcours 3 - « Chronique de 1830 »

« Le roman est un miroir qu’on promène le long du chemin ».

Le Rouge et le Noir, une chronique

La « chronique » est un « recueil de faits historiques, rapportés dans l’ordre de leur succession » […] La nouveauté du Rouge et le Noir est d’adapter cette formule à la peinture du temps présent, de traiter l’actualité comme Walter Scott et ses imitateurs traitaient le passé.

1- Qui sont les personnages représentatifs de 1830 ?

  • Travail
    Réalisez par groupe les fiches des principaux personnages en indiquant un chapitre qui les présente et en précisant leurs valeurs.
  • Bilan
    Une synthèse « le miroir de 1830 » est prévue sur le pad ou padlet.
  • Différenciation
    Pour les lecteurs les moins aguerris, on peut limiter la recherche à un nom et un chapitre ou deux extraits par élève.

2- Reflet de la société de 1830

  • Travail
    L’idée que le roman de Stendhal est le reflet de la société de 1830 doit vous permettre de comprendre l’opposition entre les parcours 1 et 2, « entrer, conquérir » ET « sortir, échapper, quitter, s’élever ».
    Selon Stendhal, en 1830, faut-il entrer ou quitter ? Pourquoi ? Qui peut encore conquérir ? Quoi ? Justifiez vos réponses.
  • Bilan
    Les élèves sont invités à déposer leur réponse sur le padlet ou pad de classe et on élabore une synthèse.

Stendhal écrit ……

Il vous est proposé maintenant de vous intéresser aux intrusions et commentaires du narrateur/auteur et d’en comprendre l’usage qu’en fait Stendhal.

Suivez le cheminement proposé.

  • Reformulez dans ce passage de la conspiration, le débat entre le personnage de l’auteur et celui de l’éditeur.
    Que pensez-vous de ces « deux voix » ?

    La parole est à monsieur, dit-il en indiquant le personnage à l’air paterne, et qui portait trois ou quatre gilets. Julien trouva qu’il eût été plus naturel de nommer le Monsieur aux gilets. Il prit du papier et écrivit beaucoup.
    (Ici l’auteur eût voulu placer une page de points. Cela aura mauvaise grâce, dit l’éditeur, et pour un écrit aussi frivole, manquer de grâce, c’est mourir.
    ̶ La politique, reprend l’auteur, est une pierre attachée au cou de la littérature, et qui, en moins de six mois, la submerge. La politique au milieu des intérêts d’imagination, c’est un coup de pistolet au milieu d’un concert. Ce bruit est déchirant sans être énergique. Il ne s’accorde avec le son d’aucun instrument. Cette politique va offenser mortellement une moitié de lecteurs, et ennuyer l’autre qui l’a trouvée bien autrement spéciale et énergique dans le journal du matin….
    ̶ Si vos personnages ne parlent pas politique, reprend l’éditeur, ce ne sont plus des Français de 1830, et votre livre n’est plus un miroir, comme vous en avez la prétention...). (II, 22)

  • Les passages de ce type (intrusion ou commentaire du narrateur/auteur, personnage de l’auteur, de l’éditeur…) sont nombreux dans le roman. Trouvez chacun 2 ou 3 exemples. Quelle a été votre réaction à la première lecture de ces commentaires ? Comment les comprenez-vous aujourd’hui ? Quelle particularité donnent-ils au roman ?
    Rédigez un paragraphe de réponse. Une synthèse sera proposée sur le pad.

Le Rouge et le noir, roman politique

« Car si Le Rouge et le Noir est un roman (du) politique, c’est bien aussi parce que son énonciation est politisée. »
Xavier Bourdenet, « Le Rouge et le noir en 1830 : « Billet gagnant », roman monstre », in Lectures de Stendhal, X. Bourdenet (Dir.), Presses universitaires de Rennes, 2013.


La formulation peut vous paraître complexe, mais les parcours 1, 2, 3 permettent de la comprendre et de l’illustrer.

  • On peut envisager ce travail sous une forme dialoguée et collaborative, dans un forum dédié par exemple : posez vos questions. Le professeur et vos camarades, éventuellement, pourront répondre et expliquer cette citation.
  • Les travaux de réflexion feront l’objet d’une synthèse affichée dans le pad ou padlet collaboratif de la classe.

Parcours 4 - Chroniques de 2020…

À distance

Chronique du confinement

Consignes

  • Choisissez, dans le corpus proposé, un journal, une chronique du confinement actuel. Constituez des groupes.
  • Selon le lien choisi, sélectionnez par groupes, quelques courts extraits et dégagez les thématiques abordées, les choix dans la manière d’évoquer le confinement.
  • À partir de ces éléments, le professeur fera sur le pad ou padlet de la classe la synthèse des thématiques abordées.

Corpus

Thématiques du confinement

  • Parcourez quelques propositions d’écriture proposées par des écrivains sur la plate-forme “On peut toujours….” http://www.onpeuttoujours.ac-versailles.fr/
    Quelles sont les principales thématiques pour « écrire en temps de confinement » ?

Et si vous écriviez un roman

  • Les prochaines rentrées littéraires seront certainement très inspirées par l’expérience du confinement. Imaginez, en tenant compte du travail précédent quelques titres de roman.
  • Vous êtes l’auteur d’un de ces romans, quel personnage choisiriez-vous ? sur quel sujet souhaiteriez-vous « placer une page de points » [1] ? Pourquoi ?

Notes

[1Cf. passage cité au parcours 3 - Stendhal Le Rouge et le Noir, II 22

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)