La fondation de Rome, d’après Tite-Live

, par Gaëlle Chauvineau

travail proposé par Farah Benhabyles

Support : La Fondation de Rome, d’après Tite-Live, étude d’extraits ; Etonnants Classiques, G.F.
Suggestions de lecture pour chapitre 1 : Enée en Italie

A/ Justification de ce choix

- Texte fondateur, découverte d’une culture fondatrice

- Œuvre riche en intertextualité
cf. les récits grecs sur les origines de Rome
cf. d’autres récits de fondation
cf. l’élaboration du mythe, le triomphe de la version romaine

- Approches multiples : topographique, historique, ethnographique, littéraire …

- Réseau de signifiance à construire : histoire, légende et mythe

- La dimension du mythe : élément « d’édification anthropologique »

Objectif général : Entre légende et histoire : le mythe pour la construction de l’histoire et de sa propre histoire ; le mythe : un héritage.

B/ Posture de l’élève

Au cours du dispositif, l’élève est écoutant, actant / acteur, lecteur et spectateur

- Découverte du contexte (histoire, topographie, généalogie des personnages)
- Nominalisation de notions essentielles pour la compréhension du mythe
- Lecture de supports différents : le titre, l’illustration, le texte
- Découverte de l’interprétation, de l’image puis du texte
- Construction d’un réseau de signifiance

C/ Les démarches

Avant l’étude du texte :
Doc : Petit précis de culture romaine donné aux élèves, relatif aux fêtes et aux jeux, pour appréhender la relation entre les hommes et les dieux.
Remarque : En histoire, les élèves étudient la Rome antique en fin d’année et en 3 séances

a) La découverte de l’objet - livre

Justification de l’œuvre et de l’édition, après découverte du livre par les élèves

b) Le titre :

L’ancrage historique « Rome » ; les sens ; formulation d’hypothèses de lecture

c) L’illustration :

Lecture de l’image, considérations générales puis particulières
Activité écrite :
Tableau à 2 entrées : ce que je vois / ce que je comprends à partir de ce que je vois (pour la naissance d’une interprétation)

d) La confrontation du titre et de l’illustration

Nouvelles lectures, confirmation ; formulation de nouveaux horizons d’attentes

e) Tite Live, l’historien, lecture d’éléments biographiques et genèse de l’œuvre , Ab Urbe condita.

Le texte : le chapitre dans son intégralité

a) Prélude dialogué : Le texte seul, le texte dans l’œuvre
Lecture du prof, élucidation questions de vocabulaire
Connaissances partagées à actualiser autour d’Enée et de la guerre de Troie…
Références culturelles : le panthéon romain et les éléments topographiques de l’extrait

b) Suggestion d’un axe d’étude : La mise en place de la fable
On nous raconte une histoire :
- Quelle est cette histoire ? Eléments de fiction
- Comment est-elle racontée ? Eléments de narration
Comment se construit le mythe…
Activité écrite : compléter un tableau à 2 entrées :
Ce que l’on raconte / Comment on le raconte
Notion : narrer, narration, narrateur

c) Nouvelle confrontation du titre et de l’extrait
L’histoire a-t-elle commencé ?
Lexicologie : histoire, histoires…mots dérivés et synonymes,

d) Un héros : Enée, élaboration d’une « fiche d’identité », à compléter au cours de la lecture
Réinvestissement ultérieur en histoire et en français cf. Ulysse

e) Pour un nouvel horizon d’attente :
Travail d’écriture : Imagination d’une suite vraisemblable (en considérant les données du texte, du titre et de l’illustration, cf. travail préparatoire)

Questions autour du texte, après l’étude de l’œuvre envisagée sous forme d’extraits :
Comment le mythe fait-il l’histoire ? Comment le mythe participe-t-il à l’histoire, à notre histoire ?

Prolongements possibles :

A/ Les mythes fondateurs ou mythes d’origine
B/ Atelier héros, lettres / histoire
Suggestions pour le corpus d’étude : Sargon 1er, Cyrus le Grand, Zeus, Bouddha…

Objectifs :
- lecture et lecture cursive : développer le goût et le plaisir de lire (adaptation de mythes pour jeunes publics, littérature jeunesse) ; se documenter, seul, chez soi ou au collège ; présenter ses travaux sous forme de compte rendus ou d’exposés
- acquisition de méthodes de travail : pour la recherche, pour la lecture de documents, pour la présentation des productions et pour le réinvestissement…
- réalisation d’une petite exposition sous la forme d’un tableau synoptique

A/ Les mythes fondateurs

a) Le mythe comme récit des origines, lectures

b) Le schéma narratif et ses motifs
Permanence de motifs dans ces mythes : le rêve prémonitoire ou l’oracle, la naissance miraculeuse, l’exposition au danger, la vie en marge de la société, la reconnaissance et les révélations, les exploits fondateurs, la mort extraordinaire ou miraculeuse

c) Les fonctions du mythe
Bilan des élèves : à quoi sert le mythe, que peut-il expliquer ?

Communauté des mythes, permanence du mythe, corrélation du ou des mythes entre eux.

B/ Atelier héros, lettres / histoire

Dimension transhistorique du héros et de ses représentations littéraires et artistiques
Articulation de ces éléments d’histoire et / ou d’Histoire avec l’histoire personnelle de l’élève

Objectifs :
- Complémentarité disciplinaire français / histoire
- Application du socle commun de compétences

Modalités :
-  Groupe de 12 élèves, de niveau moyen ; dispositif qui peut s’intégrer aux actions de consolidation de 6ème
-  Projet annuel, 1h hebdomadaire pour 2 enseignants
-  Evaluation diagnostique en septembre puis évaluation

Contenu pédagogique :
a) Connaissances :
-  Etudier des héros de l’antiquité et déterminer leur caractère historique et/ ou légendaire
-  Appréhender la portée patrimoniale de ces héros

b) Capacités :
-  Rechercher des informations dans différentes sources, individuellement et collectivement
-  Produire des textes littéraires et /ou historiques
-  Développer l’esprit critique
Suggestions de corpus : Enée ; David ; César…
Objectif en fin d’étude :
-  Réalisation d’un tableau qui permette de connaître les origines du héros, ses aspects historiques et / ou ses caractères légendaires et de présenter sommairement ses représentations littéraires, ses représentations artistiques et son héritage culturel.
Remarque : pour le héros historique, on établira également une fiche biographique.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)