Zeus, le maître de l’Olympe

, par DELISLE Robin, Collège Paul Bert, Malakoff




Zeus est le roi des dieux et des hommes. Il est l'incarnation des cieux et détient la foudre et le tonnerre. C'est lui qui garantit la justice et le maintien des lois. Il est le fils de Rhéa et de Cronos. Il renversa et chassa son père de l'Olympe.

Plus de précisions avec le Musée vivant de l'Antiquité


Premier texte

Zeus affirme son pouvoir sur les dieux. EXERCICES
Ἠὼς μὲν κροκόπεπλος ἐκίδνατο πᾶσαν ἐπ᾽ αἶαν,
Ζεὺς δὲ θεῶν ἀγορὴν ποιήσατο τερπικέραυνος
ἀκροτάτῃ κορυφῇ πολυδειράδος Οὐλύμποιο·
αὐτὸς δέ σφ᾽ ἀγόρευε, θεοὶ δ᾽ ὑπὸ πάντες ἄκουον·
κέκλυτέ μευ πάντές τε θεοὶ πᾶσαί τε θέαιναι, 5
ὄφρ᾽ εἴπω τά με θυμὸς ἐνὶ στήθεσσι κελεύει.
μήτέ τις οὖν θήλεια θεὸς τό γε μήτέ τις ἄρσην
πειράτω διακέρσαι ἐμὸν ἔπος, ἀλλ᾽ ἅμα πάντες
αἰνεῖτ᾽, ὄφρα τάχιστα τελευτήσω τάδε ἔργα.
ὃν δ᾽ ἂν ἐγὼν ἀπάνευθε θεῶν ἐθέλοντα νοήσω 10
...

Source : (ed. D. B. Monro and T. W. Allen. Oxford, 1920) sur le site Μικρός Απόπλους

1. Entraînez vous à lire le texte plusieurs fois afin de vous familiariser avec l'écriture grecque.
2. Repérez un mot avec un êta, un mot avec un thêta, un mot avec un upsilon, un mot avec un omega, un mot avec un phi et un mot avec un nu.
3. Identifiez  un mot qui est répété à plusieurs reprises. Observez sa désinence : que constatez-vous ? D'après vous, quelle racine française est issue de ce mot grec ? Que signifie ce mot ?
4. Observez avec attention le vers 4 : quels mots signifient "sous" et "écoute". Justifiez votre réponse en donnant des mots français construits sur ces deux mots.


Zeus se fâche contre les autres dieux....

"...Que mon ordre ne soit enfreint par aucun dieu, par aucune déesse [...] Celui (qui me désobéira) [...], je le rouerai de coups : il ne regagnera qu'en triste état l'Olympe ! [...] Vous comprendrez combien je l'emporte sur tous les dieux. Faites l'épreuve et vous saurez, tous. Suspendez au ciel un câble d'or ; puis, accrochez-vous y tous, dieux et déesses : vous n'amènerez pas du ciel à la terre Zeus, le maître suprême [...]mais si je voulais, moi, franchement tirer, c'est la terre et la mer à la fois que je tirerais avec vous. Après quoi, j'attacherais la corde à un pic de l'Olympe et le tout, pour votre peine, flotterait au gré des airs. Tant il est vrai que je l'emporte sur les dieux comme sur les hommes !
Homère Iliade VIII 2 sqq.

Source : Le musée vivant de l'antiquité.



Cas et fonctions

Contrairement au français, en grec, ce n'est pas l'ordre des mots dans la phrase qui détermine leur fonction, mais la désinence du mot. Cette dernière varie en effet selon la fonction du mot dans la phrase. On parle alors de cas. On distingue cinq cas.

NOMINATIF
VOCATIF
ACCUSATIF
GENITIF
DATIF
Sujet et attribut du sujet
Apostrophe.
Complément d'objet direct.
Complément du nom
Complément d'attribution
Compléments circonstanciels


Ce sont là les fonctions principales de chaque cas, mais il existe des emplois particuliers de ces derniers. En outre, les prépositions et certains verbes se construisent spécifiquement avec des cas. Il faut savoir aussi que le sens d'une préposition peut même varier selon le cas avec lequel elle se construit. Les noms communs, les pronoms et les adjectifs modifient leur désinence sur un modèle spécifique que l'on appelle déclinaison. On regroupe les déclinaisons en trois grands groupes principaux.


Εἶς Ὕπατον Κρονίδην

Ζῆνα θεῶν τὸν ἄριστον ἀείσομαι ἠδὲ μέγιστον,
εὐρύοπα, κρείοντα, τελεσφόρον, ὅστε θέμιστι
ἐγκλιδὸν ἑζομένῃ πυκινοὺς ὀάρους ὀαρίζει.
ἵληθ’, εὐρύοπα Κρονίδη, κύδιστε μέγιστε.
Source : site Perseus, Hymnes homériques, A Zeus édition Hugh G. Evelyn-White.


1. Repérez dans ce texte un mot répété au moins deux fois. Trouvez au moins deux mots issus de ce dernier dans la langue française.
2. ἀείσομαι signifie "je chanterai". ἠδὲ signifie "et". Risquez-vous à donner une traduction approximative de la première phrase. Vous devez désormais savoir ce que signifie θεῶν, à la suite du premier texte. En ce qui concerne μέγιστον, appuyez-vous, là encore sur les racines existant en français pour en trouver le sens approximatif.
3. Si vous êtes parvenus à traduire le texte, affinez vos connaissances nouvelles. A votre avis, quelle est la désinence du complément d'objet direct en grec ?
4. ἵληθ’ est un impératif. Déduisez-en la désinence de l'apostrophe en grec.



La déclinaison thématique

Voici la déclinaison thématique (dite aussi seconde déclinaison) au singulier.


Cas ὁ μέγιστος θεός
le grand dieu
Nominatif μέγιστος θεός οἱ μέγιστοι θεοί
Vocatif μέγιστε θεός μέγιστοι θεοί
Accusatif τὸν μέγιστον θεόν τοὺς μεγίστους θεούς
Génitif τοῦ μεγίστου θεοῦ τῶν μεγίστων θεῶν
Datif τῷ μεγίστ θε τοῖς μεγίστοις θεοῖς


Tout comme en français, il existe des articles en grec. Ces articles, tout comme les noms se déclinent. Le mot qui précède θεός dans le tableau de déclinaison est l'article masculin singulier défini le.

VERSION D'IMITATION

Ζεὺς πρῶτος θεὸς τοῦ Ὀλύμπου καὶ τῶν θεῶν ἐστιν. Δυνατὸς καὶ μέγιστός ἐστιν.
Ὁ Ὄλυμπός ἐστιν τόπος ὅπου οἱ Θεοί βιοτεύουσιν.
Ζεὺς υἱὸς Κρόνου, κακοῦ θεοῦ, ἐστιν.
Ζεὺς τὸν Κρόνον οὐ φιλεῖ. Τὸν Κρόνον ἐκ τοῦ Ὀλύμπου ἐκβάλλει
Ὁ Ζεὺς τὸν κεραυνὸν ἔχει. Ἐκ τοῦ οὐρανοῦ τὸν κεραυνὸν βάλλει.
Ὁ Ἥφαιστος τὸν κεραυνὸνποιεῖ. Καὶ ἐν τῷ Ὀλύμπῳ βιοτεύει.
Κατὰ τὸν Αἰσχύλον, ὁ Ζεὺς δίκαιος καὶ βοηθητικὸς θεός ἐστιν.
Ὁ Ζεὺς ἑκάστῳ ἀνθρώπῳ βοηθεῖ, τῶν γὰρ δυνατῶν ἀνθρώπων καταφρονεῖ. Ὁ Ζεὺς τοὺς ἀνθρώπουςφιλεῖ.
Ἕκαστος ἄνθρωπος νομίζει ὅτι ὁ Ζεὺς μέγιστος θεός ἐστιν. Οἱ ἄνθρωποι λέγουσι : «ὦ ἄριστε καὶ μέγιστε τῶν θεῶν, βοηθητικὸς εἶ.»
Ἕκαστος τῷ δυνατῷ θεῷ ἐν τῷ βιῷ ἅπα&#xi; τοὐλάχιστον δωρεῖται. Οἱ ἄνθρωποι πολλάκις δῶρον τοῖς θεοῖς φέρουσιν .

Vocabulaire

Adjectifs Noms Verbes Mots invariables
δυνατός, -ή, -όν
faible, impuissant
βοηθητικός, -ή, -όν : secourable
δίκαιος, -α,-ον
juste
δυνατός, -ή, -όν
puissant
ἕκαστος,-η,-ον
chacun,e/chaque
κακός, -η,-ον
mauvais, méchant
μέγιστος,-η,-ον
très grand, le plus grand
πρῶτος,-η,-ον
premier
Αἰσχύλος, -ου (ὁ) Eschyle
ἄνθρωπος, -ου (ὁ) l'humain
βιὸς, -οῦ (ὁ) la vie
δῶρον, -ου (τό) le présent, le don
Ἥφαιστος, -ου (ὁ) Héphaïstos
(dieu de la forge et du feu)
θεός, -οῦ (ὁ) le dieu
κεραυνός, -οῦ (ὁ) la foudre
Κρόνος, -ου (ὁ) Cronos
κύριος, -ου (ὁ) le seigneur
Ὄλυμπος, -ου (ὁ)
Ὅμηρος, -ου (ὁ)
οὐρανός, -οῦ (ὁ) le ciel
τόπος, -ου (ὁ) le lieu
υἱός, -οῦ (ὁ) le fils
βάλλει/ουσι il jette/ils jettent
βιοτεύει/ουσι il passe/ils passent sa/leur vie
βοηθεῖ/οῦσι + Datif il aide/ils aident
δωρεῖται + datif il fait /ils font un don à
ἐκβάλλει il chasse, il jette/ils chassent, ils jettent
εἶ tu es ἐστιν il est
καταφρονεῖ/οῦσι il prend/ils prennent pitié de + génitif
λέγει /λέγουσι ildit/ils disent
νομίζει/ουσι il pense /ils pensent
ποιεῖ/οῦσι il fait, il fabrique / ils font, ils fabriquent
φέρει/ουσι il porte, il apporte/ils portent, ils apportent
φιλεῖ il aime
ἅπα&#xi; une fois
γάρ car, en effet
εἰς + accusatif : vers, dans (mouvement)
ἐκ + génitif de, issu de, à partir de
ἐν + datif dans (position)
καὶ 1.aussi,même 2.et
κατά + accusatif
1. selon.2. le long de
ὅπου où, là où
ὅτι 1.que 2. parce que
πολλάκις souvent
τοὐλάχιστον au moins


Au suprême fils de Cronos (Hymnes homériques, A Zeus, Homère)

Je chanterai Zeus, le meilleur et le plus grand des dieux, le maître à la voix puissante, aux décisions souveraines, lui qui aime à converser, souvent avec Thémis, la Justice, assise à ses côtés. Donne-nous ta faveur, Cronide à la voix puissante, ô le plus glorieux, ô le plus grand.

Zeus pris de pitié pour Hector dans l'Iliade d'Homère (Chant XXI)

Et voici que le Père des Dieux et des  hommes parla ainsi :
- Ô malheur ! Certes, je vois un homme qui m'est cher fuir autour des murailles. Mon coeur s'attriste sur Hektôr, qui a souvent brûlé pour moi de nombreuses cuisses de boeuf, sur les cimes du grand Ida ou dans la citadelle d'Ilios. Le divin Akhilleus le poursuit ardemment, de ses pieds rapides, autour de la ville de Priamos. Allons, délibérez, ô Dieux immortels. L'arracherons-nous à la mort, ou dompterons- nous son courage par les mains du Pèléide Akhilleus .

Zeus protège Hector jusque dans ma mort (Chant XXIV)

- Hèrè, ne t'irrite point contre les Dieux. Un honneur égal ne sera point fait à ces deux héros ; mais Hektôr était le plus cher aux Dieux parmi les hommes qui sont dans Ilios. Et il m'était cher à moi-même, car il n'oublia jamais les dons qui me sont agréables, et jamais il n'a laissé mon autel manquer d'un repas abondant, de libations et de parfums, car nous avons ces honneurs en partage. Mais, certes, nous ne ferons point enlever furtivement le brave Hektôr, ce qui serait honteux, car Akhilleus serait averti par sa mère qui est auprès de lui nuit et jour. Qu'un des Dieux appelle Thétis auprès de moi, et je lui dirai de sages paroles, afin qu'Akhilleus reçoive les présents de Priamos et rende Hektôr.


Vers 403-407 : Zeus, garant de la justice* (traduction réalisée par Robin Delisle)

ἀμφοτέρους ὁμαίμων τάδ' ἐπισκοπεῖ
Ζεὺς ἑτερορρεπής, νέμων εἰκότως
ἄδικα μὲν κακοῖς, ὅσια δ' ἐννόμοις.
τί τῶνδ' ἐ&#xi; ἴσου ῥεπομένων μεταλ-
γεῖς τὸ δίκαιον ἔρ&#xi;ας;
Zeus, de qui nous descendons tous,
Examine ces faits impartialement,
Toi qui attribues naturellement
Les crimes aux méchants, les bonnes actions
A ceux qui respectent les lois.
Alors qu'il tient ainsi la balance égale,
Pourquoi craindrais-tu de rendre justice ?


*Dans la tragédie les Suppliantes du dramaturge Eschyle, cinquante jeunes filles fuient leurs cousins qui veulent se marier de force avec elles. Elles sont accompagnées de leur père. Elles quittent alors leur terre natale, l'Egypte, pour se rendre en Grèce, et arrivent alors en Attique, très précisément sur le territoire d'Athènes. Dans ce passage, elles s'adressent alternativement à Zeus et au roi d'Athènes. Ce dernier acceptera finalement de les accueillir, ouvrant ainsi une tradition de tolérance et d'hospitalité qui fera longtemps la grandeur d'Athènes.


Le questionnement en grec

Adverbes et pronoms interrogatifs
ἆρα : est-ce que
τίς : qui (mais τίνες au pluriel)
τί : que ? Quoi ? quelle chose ?
Ainsi, pour demander qui est Zeus, on écrit :
τίς ἐστιν Ζεὺς ; 
Pour demander si Zeus est un dieu, on écrit :
Ἆρ’ὁ Ζεὺς θεός ἐστιν ;
Pour savoir ce qu'il porte :
Τί φέρει ὁ Ζεὺς ;
Questions et réponses
ναί/πάνυ γε /μάλιστα = oui/ tout à fait/bien sûr.
οὔ/οὐ δῆτα , οὐδαμῶς , ἥκιστα = non, pas du tout.
τί : pourquoi ? Réponse ὅτι : parce que...
πῶς : comment ?
ποῦ : où  (lieu où l'on est) ? Réponse ἐν + datif : dans
ποῖ : vers où (lieu où l'on va) ? Réponse : εἰς + accusatif :
vers, dans (avec idée de déplacement)

πόθεν : d'où ? Réponse ἐκ + génitif : de, à partir de
Exemple :
Ποῖ Ζεὺς τὸν κεραυνόν βάλλει ;
Πόθεν Ζεὺς τὸν Κρόνον ἐκβάλλει ;

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)