LES MOTS DE LA RENCONTRE : SEMAINE DE LA LANGUE FRANÇAISE 2008

, par LUGINBÜHL Odile, IA-IPR de Lettres

L’intérêt pédagogique consiste à éveiller la curiosité des élèves et à déclencher une démarche active de recherche, de découverte et de créativité à l’égard du vocabulaire. Il s’agit en effet de saisir cette occasion pour souligner les enjeux pédagogiques et culturels de l’étude du vocabulaire et renouveler les approches de cet enseignement qui figure dans les programmes sur l’ensemble des deux cycles - notamment, dans le socle commun de connaissances et de compétences, où l’enrichissement du vocabulaire est qualifié d’« objectif primordial ».

Les productions réalisées par les élèves seront examinées par un jury et les meilleures d’entre elles seront récompensées lors d’une cérémonie qui constituera une des manifestations de la Semaine de la langue française.

En outre, L’École des lettres est associée à l’opération « Les mots de la rencontre » et la revue mettra en valeur les travaux des élèves sur son site.

Public concerné

Toutes les classes des collèges et lycées d’enseignement général, technologique et professionnel.

Activités

Les travaux devront s’inscrire dans la perspective du thème « les mots de la rencontre » et traiter de la mobilité, des échanges, des relations entre personnes et cultures auxquels la langue, elle-même en constante évolution, donne sens. Il s’agit de déployer, à partir d’un ou plusieurs des dix mots de la liste, un champ de recherches lexicales et culturelles qui permettra d’aborder l’apprentissage du vocabulaire selon une approche qui privilégie le mot en lui-même : aller du mot vers les textes et non, comme c’est le plus souvent le cas, des textes aux mots.

Les activités pédagogiques pourront s’appuyer sur deux démarches constamment rappelées dans les textes officiels : le travail sur l’étymologie et l’évolution sémantique des termes. Ces deux démarches contribuent à un troisième aspect qui consiste dans la dimension culturelle du vocabulaire, c’est-à-dire tout ce qui renvoie à l’implicite et aux connotations, dont la prise en compte constitue un élément essentiel dans l’étude et la maîtrise de la langue. Enfin, le thème de la rencontre invite à la recherche d’associations de mots - rapprochements ou confrontations - et à la découverte de liens linguistiques.

Dans cette perspective, en fonction des niveaux de classe et des publics d’élèves, plusieurs types de travaux (productions écrites ou orales) peuvent être conduits. On suggérera trois axes principaux.

Le plaisir des mots

Jouer avec les mots, leur forme et leur sens peut donner lieu à de nombreuses activités, individuelles ou en groupes : rédaction de poèmes et recueil de classe, illustrations, textes courts, etc.
Il s’agira de prendre le mot comme un objet, de l’examiner, le manipuler et de laisser courir l’imagination, l’humour, l’inventivité des élèves. On peut penser à des poèmes (acrostiches, calligrammes, haïkus), à des définitions, à des collages...Ces travaux pourront être introduits par l’étude de textes tels que les poèmes en prose de Ponge, le Dictionnaire des idées reçues de Flaubert, les productions de l’Oulipo, entre autres nombreux exemples.

L’univers des mots

Le mot est abordé comme centre d’un réseau linguistique : on étudie son étymologie, ses transformations phonétiques, ses variations sémantiques (enrichissement ou appauvrissement), sa famille lexicale et/ou sémantique. On peut aborder ainsi les synonymes, antonymes, hyperonymes mais aussi les locutions, les proverbes, les particularismes régionaux, etc.
Cette approche s’appuiera utilement sur des recherches comparatives à partir des dictionnaires consultables au CDI sur cédéroms ou Internet : les différents Robert, étymologique et historique notamment, le Trésor de la langue française, le Littré, etc. Des enquêtes sur les diverses acceptions des mots, leur polysémie, leur degré d’usage peuvent également être conduites sous forme orale, dans l’établissement ou dans les familles des élèves, pour mettre en lumière l’évolution langagière d’une génération à une autre ou d’une culture à une autre.
Les productions peuvent prendre des formes diverses, soit schématisées en arborescences ou constellations, soit rédigées - par exemple, des récits de voyage ou de souvenirs des mots -, soit orales à travers un recueil de témoignages.

La résonance des mots

Ce sont les références culturelles et patrimoniales des mots qui seront mises en valeur dans cette approche qui peut évoquer, sur le mode concret ou symbolique, différents modes de rencontre et d’échange avec autrui (« toi », « passerelle »).
On prendra en compte la richesse et la diversité des cultures francophones (à l’occasion du 400ème anniversaire de la fondation de la ville de Québec par Samuel de Champlain) mais aussi, de manière plus générale, toute relation pertinente avec les langues, littératures et cultures du monde.

Le travail sur le lexique pourra ouvrir aux domaines :

-  de la culture (« palabre », « s’attabler »),
-  des sciences (« boussole », « rhizome »),
-  des arts (« visage »),
-  des sentiments (« apprivoiser », « tact », « jubilatoire »).
Il ne s’agit ici que d’exemples, les professeurs et les élèves pouvant, bien entendu, traiter d’autres domaines, ou croiser plusieurs domaines. De manière générale, tous les liens pertinents avec la littérature, les arts plastiques, le cinéma, l’histoire, la géographie pourront être développés et approfondis à partir de recherches dans des encyclopédies papier ou numériques.

Ces pistes de travail constituent des suggestions que les professeurs pourront modifier, enrichir ou transformer en fonction des progressions établies dans les classes.

Productions

Récits, nouvelles, dossiers, montages de textes, panneaux illustrés, enregistrements audio ou vidéo peuvent restituer les recherches menées par les élèves (voir le règlement pour les formats attendus).
Les projets pourront donner lieu à des activités interdisciplinaires, menées notamment avec les professeurs de langues vivantes et de langues anciennes, mais aussi de sciences, d’histoire-géographie ou de toute autre discipline concernée par un champ sémantique des mots de la liste.
L’aide des conseillers langue française des Directions régionales des affaires culturelles pourra également être sollicitée.

Sites ressources :

- Educnet :

- « l’Ecole des lettres »

- Délégation générale à la langue française :

- Organisation internationale de la francophonie :

Règlement du concours :

Téléchargez le document joint.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)