Introduction : perspectives d’étude

, par PLAISANT-SOLER Estelle, Lycée Saint-Exupéry, Mantes-la-Jolie

Le Conte du Graal, grand modèle français du Moyen Age

Le Conte du Graal est proposé cette année en Terminale L dans le cadre de l’objet d’étude « Les grands modèles français du Moyen Age à l’âge classique ». On entend par là des œuvres célèbres qui, à travers les reprises, imitations, pastiches ou parodies ont influencé fortement la tradition littéraire française et européenne ainsi que l’imaginaire collectif. La dernière œuvre de Chrétien de Troyes s’inscrit de façon très naturelle dans cette perspective. Elle a exercé une influence déterminante sur le genre du roman de chevalerie et, partant, de toute la veine picaresque, et promu au rang de grands mythes littéraires l’histoire du Graal ainsi que le personnage de Perceval.

Le monde du XIIème siècle, et l’image déformée que nous en donne le roman, sont bien entendu très éloignés du nôtre. Mais gageons que la mystérieuse étrangeté de cet univers saura fasciner les élèves comme il a fasciné les lecteurs et les créateurs de toutes les époques. Il s’agira donc de faire saisir aux élèves qu’ils sont face à une œuvre singulière, mais dont la signification ouvre l’accès à un vaste domaine littéraire et artistique, tant médiéval (les nombreuses continuations et réécritures du Conte au Moyen Age) que contemporain (transpositions musicales et cinématographiques à partir du texte de Chrétien ou de la version allemande du Parsifal de Wolfram von Eschenbach). Le choix de l’édition Folio classique, la seule qui propose des extraits des deux premières continuations de Perceval, invite à mettre l’œuvre en écho avec sa postérité.

La notion de modèle ouvre par ailleurs à celle du mythe qui s’interroge sur l’homme et les rapports qu’il entretient avec le pouvoir politique ou divin, sur le sens de la vie humaine. N’est-on pas ici au cœur des différentes interprétations du Graal ? De plus, les nombreuses transformations et adaptations que subit, dès l’époque médiévale, Le Conte du Graal, nous montrent comment le traitement du mythe par un auteur entre en résonance avec sa situation historique et culturelle, ses conceptions idéologiques et esthétiques. C’est cette dimension que traitera plus particulièrement la synthèse sur l’objet d’étude : « Le Conte du Graal, grand modèle français du Moyen Age ».

Ressources et outils mis à disposition

Le Conte du Graal, un texte médiéval à étudier en lien avec l’histoire littéraire et culturelle

Si le Conte du Graal est un modèle, c’est un modèle du Moyen Age. Il doit donc être abordé sous l’angle de l’histoire littéraire et culturelle, afin d’apprendre aux élèves à contextualiser l’œuvre, de leur permettre d’enrichir et d’approfondir leur conscience de l’historicité de la culture. Il est essentiel que les élèves se construisent et s’approprient tout au long de l’étude une image aussi précise que possible de la société, la littérature, et de la langue médiévales, faute de quoi ils resteraient inévitablement sur le seuil de la compréhension de l’œuvre. Ces suggestions de séances TICE peuvent les y aider :
- L’art du livre au Moyen Age
- Le texte médiéval miroir de la société médiévale
- Le contexte littéraire
- La matière de Bretagne
- Le devenir du Graal
- Le Conte du Graal et ses enluminures

Outils pour l’exploration et l’exploitation du Conte du Graal

Voici en direction des professeurs comme des élèves un certains nombre d’outils qui faciliteront l’exploration du texte :

- Une liste des personnages du roman avec les liens de parenté
- Un résumé des principaux épisodes du roman avec une chronologie reconstituée
- Un inventaire des thèmes, motifs et symboles essentiels dans l’œuvre
- Un tableau synoptique des continuations
- Des remarques sur la traduction Folio
- Une bibliographie des ressources livresques et Internet pour l’analyse de l’œuvre

Suggestion de séquence

Etudier le Conte du Graal dans la perspective de l’objet d’étude « modèle littéraire du Moyen Age », c’est ainsi l’étudier selon deux axes. En tant qu’œuvre intégrale, il appelle des études analytiques de passages clés, l’examen approfondi de la structure, etc. En tant que modèle, il doit être mis en relation avec de nombreuses lectures pour permettre aux élèves de prendre conscience de son caractère représentatif d’un genre, d’un registre, d’un courant de sensibilité qui, en essor à son époque, a eu ensuite des retentissements. Les lectures en correspondance que nous proposons seront ainsi des œuvres médiévales, relativement contemporaines du Conte, et des œuvres largement ultérieures, datant de la seconde moitié du 19ème siècle jusqu’à nos jours. La confrontation entre ces différents textes doit dès lors permettre aux élèves de révéler leur capacité à comparer, donc à raisonner en opérant des rapprochements et des distinctions pertinents. La suggestion de séquence propose ainsi un dialogue entre ces deux approches du texte, un va-et-vient entre l’analyse de l’œuvre en elle-même et sa confrontation avec des lectures en correspondance, ou avec l’image, car le contexte et l’intertexte ne sont pas seulement verbaux, mais aussi non verbaux, et ce dès le Moyen Age.

- Suggestion de séquence
- Synthèse

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)