Épreuve orale de l’EAF : deux modifications

, par Cécile LE CHEVALIER

1. Documents autorisés à l’épreuve orale

Le candidat dispose des mêmes documents pour l’épreuve — la première partie comme la seconde partie — et pour sa préparation : les photocopies de l’ensemble des textes pouvant faire l’objet d’une explication linéaire, à l’exclusion de tout ouvrage.

.

2. La question de grammaire

L’arrêté ministériel du 28 septembre 2020, a modifié le programme de français des classes de seconde et de première de la voie générale et technologique en ce qui concerne les objets d’étude de grammaire : ceux qui devaient être étudiés en seconde doivent désormais l’être « dès la classe de Seconde », ce qui n’exclut pas que l’on puisse y revenir en première en cas de besoin.

Cette modification rend caduque la disposition suivante, relative à l’oral de l’EAF, prise par la note de service du 23 juillet 2020 (BOEN spécial n° 6 du 31 juillet 2020 ) : « S’agissant de la question de grammaire, les notions rencontrées en classe de seconde, mais non approfondies en classe de première, doivent être connues et mobilisables. Elles ne peuvent cependant pas constituer un ressort essentiel de la question posée au candidat ». Les questions de grammaire posées lors de cet oral pourront donc porter sur un objet d’étude étudié en première ou en seconde.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)