Quelles activités d’écriture dans une séquence sur la lecture ?

, par CONGIU Christian, Lycée Jean-Perrin, Saint-Ouen-l’Aumône

Cet article date de 2005. S’il répond à des programmes qui n’ont plus cours, la question pédagogique et didactique abordée conserve, elle, toute sa pertinence. La démarche décrite peut être réinvestie avec quelques adaptations.

Introduction

Le thème central de ces deux séquences est la lecture. Ce thème présente l’avantage de pouvoir s’adapter à plusieurs objets d’étude au programme de seconde et de première. Dans ces deux séquences prendront place divers exercices de pratique d’écriture.

I. Séquence sur la lecture en classe de 2nde : La lecture en procès

1. Séquence : La lecture en procès

Séquence : La lecture en procès.

Objets d’étude concernés :
- Démontrer, convaincre et persuader.
- Ecrire, publier, lire
- Le récit, le roman et la nouvelle
- (Un mouvement littéraire et culturel)

Problématique : Intéresser les élèves à la réflexion sur la lecture menée par certains écrivains.

2. Groupement de textes : Regards d’écrivains sur la lecture

- Rabelais : Gargantua : la place de la lecture dans les deux éducations successives de Gargantua :
Chapitre XIV « Comment Gargantua fut institué par un sophiste en Lettres Latines »
Chapitre XXIII « Comment Gargantua fut institué par Ponocrates... »
- Rousseau : Emile
Livre II : « La lecture est le fléau de l’enfance »
Livre III : « Je hais les livres »
- Pennac : Comme un roman « Les droits du lecteur »

3. Lecture cursive

- Amélie Nothomb : Les combustibles.

4. Pratiques d’écriture

Exercices classiques de préparation aux sujets traditionnels

- Vers le commentaire de texte : rédaction d’un d’un paragraphe comparatif concernant la place de la lecture dans les deux textes de Rabelais.

- Vers la dissertation : rédaction d’une réfutation de l’une ou l’autre des affirmations de Rousseau dans les extraits de Emile.

- Vers l’écriture d’invention argumentative :
Rédiger un pastiche du chapitre XXIII de Gargantua de Rabelais : la journée d’un écolier d’aujourd’hui.
Rédiger un dialogue entre un adversaire et un partisan des affirmations de Rousseau concernant les livres et la lecture.
Rédiger une réfutation des idées de Rousseau sous forme de lettre ou de pamphlet.

Exercices plus originaux

- Le vrai/faux livre
- Composer un recueil de cinq textes
- Je me souviens (de mes premières lectures)
- Quizz culture, travail en CDI, recherche
- Le procès, à partir de Les combustibles

II. Séquence sur la lecture en classe de 1ère : la lecture, ses pouvoirs, ses fonctions

1. Séquence : La lecture, ses pouvoirs, ses fonctions

Objets d’étude concernés :
- Convaincre, persuader, délibérer
- Le biographique
- Un mouvement littéraire et culturel (exemple : les Lumières)
- (Les réécritures)

Problématique : Mise en évidence des rôles de la lecture envisagés par des écrivains divers et des genres littéraires variés

2. Groupement de textes :

Le pouvoir des idées véhiculées par la lecture
- Voltaire : De l’horrible danger de la lecture

Le pouvoir de forger la personnalité et l’imaginaire
- Rousseau : Les Confessions Livre I : les lectures d’enfance et leurs répercussions sur la personnalité de Rousseau
- Giono : Jean le Bleu : la lecture de l’Iliade (« l’Iliade rousse »)

Le pouvoir de nourrir la vie intérieure
- Proust : Journée de lecture (préface à une traduction de Ruskin) : 1° « Un des grands et merveilleux caractères des beaux livres » et 2° « tant que la lecture est pour nous l’incitatrice... »

3. Lecture cursive

- R. Bradbury :Fahrenheit 451
- J. C. Carrière La controverse de Valladolid (texte et film)

4. Pratiques d’écriture

Vers les épreuves du baccalauréat : exercices classiques

- Commentaire de texte : Texte de Giono Jean le Bleu.

- Entraînement à la dissertation : Qu’est-ce qu’un « grand livre » ? (cf. texte de Proust). Rédaction de paragraphes (un par critère) préparatoires à la dissertation.

- Dissertation : Quand et pourquoi brule-t-on les livres ? (cf. lectures cursives).

- Ecriture d’invention :
Réécrire De l’horrible danger de la lecture en le plaçant dans le contexte actuel.
Vous écrivez la partie de vos « Confessions » qui concerne l’influence de vos premières lectures sur votre personnalité.
Vous rédigez un texte d’une ou deux pages qui commence par : « Les beaux livres sont ceux qui... » (cf. texte de Proust)

Vers les épreuves du baccalauréat : exercices plus originaux

- Je me souviens (de mes premières lectures)
- Questionnaire sur la lecture (entretien mutuel entre élèves)
- Inventer votre sujet de Bac (sujet de dissertation, textes et questions, écriture d’invention)

III. Détail des activités d’écriture proposées au sein des séquences

1. Le vrai / faux livre

Objectifs :
- Ecrire un vrai / faux livre : il s’agit de créer la couverture d’un livre qui n’existe pas.

- Écrire du paratexte et travailler l’institution littéraire. L’organisation d’un « Goncourt » permet aux élèves de réfléchir à la sociabilisation de l’écriture. Cette pratique d’écriture s’articule dès lors à l’objet d’étude : lire, écrire, publier.

- Quels sont les principaux intérêts de cette activité d’écriture ?
1- Observation et compréhension : impacts visuels, choix des termes et des notions développées pour entraîner à la lecture, emporter l’adhésion...
2- Travail de brouillon : élaboration non notée, reprise de nombreuses fois
3- Travail d’organisation et de mise au propre
4- Travail sur l’image et le texte. Travail sur l’impact recherché.
5- Socialisation de l’écriture (possibilité d’un concours genre Goncourt du Vrai-faux livre)

Activités : organiser au lycée un "Goncourt" du vrai / faux livre
- Première étape : Observation, réflexion sur l’horizon d’attente
La première étape consiste à trouver chez les libraires tous les catalogues possibles et de les analyser en classe : qu’est-ce qui est mis en avant dans les catalogues ? Quel livre vous auriez choisi ? Pourquoi ? Il ne s’agit pas de le lire, mais de savoir ce qui a plu, a susciter l’envie.
Travail de recherche : comparer les différentes collections de livres (notamment de Poche, Folio, J’ai lu) et leurs fonctionnements.

- Deuxième étape : Rédaction
Ensuite commence le travail sur la fiction : inventer un nom d’auteur, le titre d’un livre, puis travailler sur l’ensemble de la couverture (1ère et 4ème de couverture : biographie, 4ème de couverture soit incitative soit explicative, avec des parodies, etc.

- Troisième étape : Correction / Amélioration
Le professeur corrige sans noter les brouillons.

- Quatrième étape : Création
Les couvertures sont imprimées et collées sur des livres. L’objectif est ensuite de présenter ces livres au Goncourt du vrai faux livre, au lycée.

- Cinquième étape : Organisation du concours
Les élèves organisent le jury sans être eux-mêmes jurés : recrutent les jurés chez les adultes et les autres élèves de l’établissement, qui doivent se demander : quel livre j’aurais vraiment envie de lire s’il existait. Il y a un enjeu pour gagner le concours, mais dilué puisque les livres sont « écrits » sous un nom d’auteur fictif.

- Sixième étape (facultative) : Rédaction
On peut ensuite d’écrire un contenu à ce livre, par exemple en faisant un recueil de nouvelles écrites par les élèves. Les textes produits par les élèves pourraient ainsi donner lieu à un livre de classe pour lequel ils pourraient aussi faire la mise en page et la mise en valeur.

Question : qui se charge de la fabrication du livre ?
Les coûts sont très limités : la couverture est imprimée, et collée sur un autre livre. Cette impression pouvant se faire chez l’élève ou au lycée.

2. Composer un recueil de cinq textes

Objectifs :
Travail sur la note, sur l’imagination, sur l’analyse, sur la rigueur notamment avec la consigne de citer ses sources

Activités :
- Chaque élève doit chercher 5 textes de natures différentes : une chanson, une pub, un 4ème de couverture, la description d’un jeu vidéo, une critique de film, etc. Les critères d’appréciation sont précis : tant de points par texte vraiment différent.

- La présentation = un texte par page et une mise en page la plus favorable possible qui précise d’où vient le texte, et qui donne un extrait du texte, une illustration et un commentaire du texte. Cependant, il est interdit de dire : « j’ai aimé ce texte parce qu’il est intéressant ».

- On est autorisé à dire : « j’ai détesté ce texte parce que... ». Il faut justifier ses choix.

- Ce travail est mené sur un mois avec une amélioration progressive des brouillons.

- Ensuite les dossiers sont ramassés et redistribués, soit à une autre classe de 2nde, soit à l’autre module, avec les critères d’appréciation. Les élèves se mettent à deux par dossier et le notent. Le professeur supervise la note.

- Enfin, bilan : quel est l’intérêt de ce que je viens de faire ? Travail sur la note, sur l’imagination, sur l’analyse, sur la rigueur notamment avec la consigne de citer ses sources

Consignes distribuées aux élèves :

Créer un recueil de textes

Au cours du trimestre, vous allez constituer un recueil de textes qui vous plaisent et que vous choisirez vous-même.

- Les consignes :
• Votre recueil doit comporter 5 textes, ce qui implique que vous devez dès maintenant planifier ce travail dans votre agenda (un par semaine environ).
• Les textes que vous choisirez peuvent être de toutes natures (extraits de récits, poèmes, extraits de pièce de théâtre, chansons, articles de presse....) mais ils doivent être tous différents. Vous ne devez pas faire, par exemple, un recueil exclusivement constitué de chansons.

- La présentation :
• La présentation
de ce recueil est libre mais elle est très importante. Vous devez utiliser un traitement de textes, un scanner, mélanger ces différents moyens, mais dans tous les cas, la qualité visuelle du recueil est aussi importante que le choix des textes. Les textes doivent être accompagnés d'illustrations que vous pouvez réaliser vous-même ou de documents reproduits. (NB : Le matériel nécessaire est disponible au lycée)
• Chaque texte devra être accompagné d'une brève présentation. S'il s'agit d'un extrait de roman, vous pouvez par exemple expliquer en quelques mots ce qui s'est passé avant.
• Chaque texte devra être suivi d'une phrase ou deux qui expliquent le plus précisément possible pourquoi ce texte a retenu votre attention.

Une fois dans l'année, vous devrez présenter et lire un de ces textes à la classe Vous devez être prêt dès le mois de décembre.

Signature de l'élève :
Signature des parents :

3. Je me souviens (mes premières lectures)

Objectifs :
Susciter une écriture simple, mais qui repose sur un travail de la mémoire.
Susciter l’expression d’émotions (j’aime, j’aime pas...)

Activités :
- Faire écrire des « Je me souviens » (après lecture et écoute du spectacle de Samy Frey) sur le thème de la lecture.

- Correction mais non notation pour permettre un travail de relecture puis une mise au propre.

- Lecture à voix haute, commentaires stylistiques sur le rythme de cette écriture simple mais qui, par sa simplicité même, réclame un rythme, une relecture.

- Éventuellement mise sur le site du lycée ou dans le journal scolaire (socialisation de l’écrit)

4. Le quizz culture

Objectifs :
Associer le CDI, recherches et justifications ; noter les sources du renseignements, les preuves, dire d’où vient le renseignement... c’est donc savoir chercher et retenir, savoir produire des références (utile dans l’argumentation).

Activités :

Littérature en diagonale

1- Cherchez l'intrus :

Tartuffe ; Bérénice ; Le barbier de Séville ; L'illusion comique

2- Qui a écrit :

Le bateau ivre ?

Alcools ?

Les Châtiments ?

3- Qui trouve-t-on sous le nom de : Pauvre Lélian ?

Alcofibras Nasier ?

Voltaire ?

Yourcenar ?

George Sand ?

Comte de Lautréamont ?

St John Perse ?

4- Donnez trois titres de poèmes des Fleurs du Mal :

5- Qui est Philip Marlowe ?

6- Où sont enterrés :

Rousseau ?

Chateaubriand ?

Hugo ?

Valéry ?

7- Comment Rabelais justifie-t-il le nom de Gargantua ?

8- À quel animal s'intéresse Baudelaire ?

Colette ?

Le personnage de Félicité dans Un Cœur simple de Flaubert ?

9- Comment s'appelle la bien-aimée chantée par les poètes :

Pétrarque ?

Apollinaire ?

Aragon ?

10- Quel autre nom propre associe-t-on généralement :

La Boétie ?

Rimbaud ?

Le personnage Bouvard ?

Chatrian ?

11- Associez noms et prénoms :

Char

Césaire

Lamartine

Marivaux

Sarraute

Claudel

Gide

Nathalie

René

Pierre

Paul

André

Alphonse

Aimé


5. Questionnaire sur la lecture

Objectifs :
Les questions apparemment absurdes sont là pour ne pas se focaliser sur la lecture. En outre, les réponses peuvent donner lieu à un travail d’invention (création d’une nouvelle) et/ou de recherche : à quel titre (de film, de livre, de poème, de nouvelle) ces questions vous font-elles penser ?

Activités :
Entretien mutuel entre élèves, travail en binômes. Prise de notes, mise au propre.

Jeu des questions

1° série :

1- Ton nom

2- Ton pseudo

3- Ton métier

4- Si tu étais quelqu'un d'autre, tu aurais comme occupation

5- Si tu voyageais, tu irais

6- Le dernier livre que tu as lu

7- Le dernier titre de journal que tu as vu

8- Le mot que tu préfères

9- Le mot que tu détestes

10- L'auteur à qui tu penses, là, à l'instant

11- Le sentiment que tu éprouves à l'instant même

12- Si a>b et x est un éléphant, alors...

2° série :

1- Ton ennemi

2- La situation que tu détestes

3- Un événement dans la vie de ton voisin

4- Pourquoi tu ne portes pas de chapeau

5- Pourquoi tu gardes des gants, même en été

6- La dernière fois que tu as pris un livre, c'était pour

7- Au maximum, un nain mesure

8- Pour être un éléphant correct, il faut peser au moins...

10- Ta voisine est morte de

3° série :

1- Prendre un café, mais où ?

2- Que faire d'un éléphant ?

3- Tu n'aimes pas lire du

4- Surtout lorsque

5- Sinon, tu fais quoi, ce soir ?

6. Le vrai / faux sujet du bac (Inventez votre sujet du bac)

Objectifs :
Comment, dès le début de la seconde, former la compétence de problématisation chez les élèves.

Activités :

- Exercice :
Les élèves doivent trouver la formulation des questions à propos d’un texte. Cela leur permet de dégager la problématique d’un objet d’étude. Ils peuvent ainsi inventer un sujet en partant de textes étudiés ensemble. De plus, ils comprennent également mieux l’intérêt de l’objet d’étude. Enfin, la problématique de la liste de bac devient celles qu’ils ont eux-mêmes trouvée.

- Modalités :
Travail en groupes de trois.

- Etapes du travail :
Observation de sujets d’annales
Recherche de textes pour le corpus (ici, les textes doivent concerner la lecture)
Rédaction des sujets et implications
Évaluation de la faisabilité

- Après l’élaboration des sujets : se soumettre à l’épreuve du bac :
Chaque groupe peut ensuite proposer (défi) à un autre groupe de réaliser l’épreuve ainsi formée.

7. roLe procès

Compétences mises en jeu :
- Ecrit :
Travail de brouillon
Mémoire écrite, suivi d’action
Mise en forme
Approfondissement d’arguments
Relecture (tant de l’ouvrage proposé que de ses propres notes)

- Oral :
Prise de parole en groupe
Écoute de l’autre en groupe
Mémorisation
Prise de parole publique

Activités :

- Modalités du travail :
Travail par demi groupe de 15 élèves.

- Supports :
Faire le procès du personnage des Combustibles.
On peut prendre des livres plus classiques : Carmen, par exemple.

- Travail de réflexion préparatoire au procès :
Chaque demi groupe réfléchit collectivement sur :
1- Ce qu’est l’argumentation,
2- Ce qu’est un procès, comment cela s’organise en France,
3- Liste de films, feuilletons, livres contenant un procès,
4- L’acte d’accusation qui est constitué après recherches sur Internet et autres ouvrages juridiques,
5- Qui sera accusé et de quoi ?
6- Obligation de chaque rôle (avocats de l’accusation, de la défense, juge et son assesseur, jurés).

- Les acteurs du procès proprement dit :
Répartition des rôles selon volontariat et engagement des élèves.
Un juge et son assesseur : le juge doit connaître le dossier, répartir la parole, modérer, juger des limites des arguments.
Les avocats : doivent préparer leur système de défense et d’argumentation, anticiper sur les arguments des autres, préparer la parade à ces arguments...
Les jurés : doivent connaître aussi le dossier afin de ne pas se laisser abuser par les avocats. Ils auront à évaluer le travail de leurs camarades.

Bilan
- Il ne s’agit pas d’un pièce de théâtre mais bien d’un exercice d’argumentation. La partie orale n’intervient qu’à la fin de la préparation et sera plus ou moins improvisée en tant qu’oral. Ce qui compte c’est que chaque sous-groupe tient un carnet de bord de chaque étape (écriture et mémoire), ensuite lit et relit l’ouvrage en fonction d’un objectif (ce qui manque souvent à la lecture, les objectifs de la lecture en classe n’étant jamais très clairs), écrit et approfondit les arguments. Le rôle du groupe est de se stimuler réciproquement, le rôle du professeur est d’être un éventuel recours en cas de blocage mais aussi de modérateur, de déclencheur. Le professeur relit les carnets de bord, apprécie le travail, ne note pas mais guide.

- On se situe bien là dans l’articulation 2nde / première : on est dans un travail préparatoire à la 1ère. Ces exercices sont des « petits bouts » de ce qui est demandé au final, mais souvent par l’aspect ludique. Une fois l’exercice fait, on peut reprendre cet aspect ludique en montrant aux élèves quelles compétences ont été acquises. Le problème est souvent qu’en 1ère on n’a pas cette habitude de « travailler autrement », et il y a une sensation d’interdit qui vient d’ailleurs parfois des élèves eux-mêmes.

IV. Suggestions d’autres activités d’écriture

1. Ecrire un Curriculum Vitae

Objectifs :
Comment travailler l’écriture dès la rentrée ?

Activités :
- Le jour de la prérentrée, au lieu de faire une fiche, les élèves doivent rédiger un CV. Il leur faut présenter les mêmes renseignements, mais sous la forme d’un CV. C’est en effet une forme d’écriture lapidaire, mais imparable. De plus, elle met en branle à la fois l’esprit de classement et l’imitation : je ne sais pas faire, donc je fais comme, mais en opérant des changements. On ne distribue pas aux élèves d’exemple de CV, mais on leur dit à quel endroit ils peuvent trouver des exemples de CV. Ils doivent donc faire eux-mêmes la recherche : Word propose des modèles, on en trouve également au CDI dans des documents techniques liés au CIO, etc.

- Cette entrée en matière est abrupte, mais le travail est mené en prenant le temps qu’il faut et ne se limite pas à une seule séance.

Evaluation
Ces CV sont corrigés mais sans être notés et rendus jusqu’à ce qu’ils conviennent. L’intérêt de cette entrée en matière est de faire écrire tous les élèves, et de leur montrer que, même s’ils ne sont pas bons en français, c’est un travail important.

2. Correspondre avec un écrivain voyageur

Objectifs :
Faire correspondre une classe avec Marc Roger, un écrivain qui fait le tour de la Méditerranée pour lire des textes, à travers le site www.oxor.net

Activités :
Travail de présentation du groupe d’élèves. En module : ils écrivent des textes qui présentent qui ils sont, et posent des questions en fonction de ce qu’ils lisent sur le site. Il s’agit d’entrer en communication avec un voyageur qui lit. De plus, cela permet de travailler de façon tacite sur la géographie, sur l’histoire des pays traversés.

3. Travailler en interdisciplinarité Lettres / Mathématiques

Objectifs :
Travail en interdisciplinarité avec les mathématiques à partir des Fables de La Fontaine sur la logique, et donc sur l’argumentation, le syllogisme notamment. Cette pratique d’écriture permet de casser l’idée qu’on n’est pas logique en français et que les mathématiques et le français sont deux matières qui n’ont rien à voir. Cela dit, c’est un exercice difficile à mettre en place.

Activités :
En module d’écriture : le professeur de mathématiques trouve une équation que les élèves transforment en fable.

Module inverse : transformer une fable en équation, à la manière de Queneau dans les Exercices de style et dans la lignée de l’Oulipo

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)